Keylor Navas : 6

Jamais inquiété lors de toute la première période mis à part sur une tentative du milieu de terrain de Kamara (29e), le portier parisien a rendu une nouvelle copie très propre. S’il n’a pas eu de nouveau clean-sheet à cause de Dimitri Payet (89e), Keylor Navas a été solide devant Florian Thauvin (53e) et Caleta-Car (60e) tout en assurant ses relances au pied.
  • En bref : Toujours très performant
Ligue 1
Mais que fait l'OM avec ses gardiens ? "Mandanda est une légende, on lui manque de respect"
17/09/2021 À 16:00

Alessandro Florenzi : 5

Pour une fois, le latéral italien n’a pas été très en vue offensivement. Il provoque tout de même un avertissement pour Radonjic lors d’une belle montée (17e) avant de voir un dangereux centre repoussé in extremis par Florian Thauvin (35e).
  • En bref : S’est souvent cantonné à ses tâches défensives

Marquinhos : 6

Moins impliqué dans le jeu offensif de son équipe depuis qu'il a été replacé en défense centrale, le capitaine parisien n’en reste pas moins précieux. Auteur de nombreux retours salvateurs, dont un devant Radonjic qui filait au but (20e), Marquinhos aurait pu célébrer son 300e match sous le maillot du PSG avec une passe décisive si Mbappé n’avait pas été légèrement hors-jeu (29e). Toujours dominant dans le domaine aérien.
  • En bref : Le patron.

Marquinhos of Paris Saint-Germain poses with the trophy after the Champions Trophy match between Paris Saint-Germain and Olympique de Marseille

Crédit: Getty Images

Abdou Diallo : 5

Très solide pour annihiler les accélérations marseillaises (14e, 49e), il a fait vivre un petit enfer à Florian Thauvin, parfaitement muselé à plusieurs reprises dans la surface parisienne. Sa fin de match, en position de latéral, s’est également déroulée sans accroc.
  • En bref : Un remplaçant de luxe.

Layvin Kurzawa : 5

Toujours partant pour se projeter vers l’avant, l’ancien Monégasque a posé de nombreux problèmes à Sakai, sans jamais passer outre ses tâches défensives en empêchant Thauvin (15e), Payet (42e), Nagatomo (62e) ou encore Gonzalez (63e) de se montrer dangereux.
  • En bref : Une heure pleine.
Remplacé par Presnel Kimpembe (65e).

Leandro Paredes : 6

Une belle inspiration qui aurait pu déboucher sur l’ouverture du score d’Icardi (22e) mais une perte de balle dans la foulée qui aurait pu coûter très cher (29e). L’international argentin, précieux à la récupération dans un milieu de terrain très dense (19e, 27e, 33e), a vu son match s’arrêter à cause de crampes.
  • En bref : Un superbe joueur lorsqu'il garde ses nerfs.
Remplacé par Danilo Pereira (88e).

Leandro Paredes lors du Trophée des Champions avec le PSG

Crédit: Getty Images

Marco Verratti : 5

Le PSG a eu du mal à le trouver dans son nouveau rôle de numéro 10. Verratti s'est surtout mis en valeur quand il est occasionnellement redescendu d'un cran pour aider ses milieux et ses défenseurs à se dépêtrer du pressing marseillais. Mais offensivement, il n'a pas eu l'impact attendu pour un joueur aligné en soutien de l'attaquant de pointe. Malgré tout, l'Italien a pesé dans sa capacité à ressortir proprement les ballons.
  • En bref : Certainement plus à l'aise en relayeur.

Ander Herrera : 4

Le moins en vue des milieux parisiens. D'ordinaire très offensif, l'international espagnol n'a pris que très peu de risques, et son seul tir a été contré (77e). Toujours du mal à défendre les ballons aériens.
  • En bref : Il a souffert de la comparaison avec ses coéquipiers.
Remplacé par Pablo Sarabia (90e).

Kylian Mbappé : 3,5

Des initiatives mais trop de déchet. Mbappé tenté de nombreux dribbles mais souvent superflus, et des ouvertures lumineuses (45e) qui contrastent avec des passes faciles inexplicablement ratées. Sa vitesse reste un atout et il l'a montré, mais le rendement global reste insuffisant.
  • En bref : On est encore très loin du grand Mbappé.

Angel Di Maria : 6

Omniprésent, l’ailier argentin a commencé la rencontre timidement, avec peu de réussite sur ses ouvertures (14e) et ses tirs de loin (25e, 27e). Mais son abnégation de toujours l’a amené à délivrer une merveille de centre pour l’ouverture du score d’Icardi (39e) et ses coups de pieds arrêtés ont été d’une précision quasi-chirurgicale. Remplacé par Neymar, qui semble à 100%.
  • En bref : Celui qui a fait la différence.
Remplacé par Neymar (65e).

Mauro Icardi : 7

Le flair du numéro neuf. Présent dans toutes les phases chaudes, le buteur argentin a été le premier à menacer Steve Mandanda (18e) avant de voir son but refusé pour un léger hors-jeu de Kylian Mbappé (22e). Mais son ouverture du score n’était que partie remise (39e). Il aurait pu tuer le match avant la pause en tirant sur la transversale (45e) tout en terminant son match en provoquant un penalty transformé par Neymar (84e).
  • En bref : Un buteur dans l’âme.
Remplacé par Moïse Kean (88e).

"Icardi a 'tué le game' entre lui et Kean à la pointe de l'attaque du PSG"

Ligue 1
Toujours les mêmes problèmes au PSG : Pochettino peut-il réussir là où les autres ont échoué ?
17/09/2021 À 15:34
Ligue des champions
Paris n'avait rien de magique
15/09/2021 À 20:50