Quelques semaines après avoir mis fin à l’hégémonie du PSG en Ligue 1, Lille a remis cela, cette fois dans le Trophée des Champions, dimanche à Tel Aviv. Grâce à un magnifique but de Xeka inscrit juste avant la pause (1-0), les champions de France ont empêché les Parisiens de remporter ce titre pour la neuvième fois consécutive. Et c’est donc une soirée de première pour les Dogues, qui lancent idéalement une saison 2021/2022 qui s’annonce plus compliquée que la précédente. Le PSG, de son côté, pourra se satisfaire des bonnes prestations de ses recrues.
Le film du match
Malgré un stade plein à craquer et une affiche, sur le papier, de rêve, on ne retiendra pas grand-chose de cette édition 2021 du Trophée des Champions. Les hommes de Mauricio Pochettino avaient à coeur de se venger après avoir abandonné le costume de champion de Ligue 1, mais Lille leur a encore joué un mauvais tour, ce qui commence à devenir une habitude. Solides derrière et efficaces devant, les hommes de Jocelyn Gourvennec ont appliqué à la lettre un plan qui a si bien marché la saison dernière. En face, l’équipe bis du PSG a eu le ballon mais, offensivement, c’était encore trop insuffisant pour déstabiliser la défense de fer emmenée par José Fonte.
Ligue 1
Comment Messi est devenu la variable d'ajustement du prix des places au Parc
IL Y A 4 HEURES

Premier Trophée des Champions pour le LOSC

Dominés dans le jeu, les Dogues se sont procuré la première occasion franche : un coup-franc de Burak Yilmaz détourné par Keylor Navas (6e), qui s’est ensuite jeté dans les pieds de l’attaquant lillois sur l’action suivante. Mais il a fallu attendre une magnifique frappe de Xeka pour voir le tableau d’affichage se débloquer (1-0, 44e), alors que les Parisiens, malgré une meilleure possession, n’avaient que trop peu inquiété Leo Jardim. Mauricio Pochettino aura au moins apprécié le visage montré par Achraf Hakimi qui, sous les sifflets du public, a été très disponible et appliqué dans son couloir.
Au retour des vestiaires, les Dogues se sont contentés de verrouiller, procédant en contres et laissant les Parisiens continuer de buter sur leur muraille, au sein de laquelle Mauro Icardi n’aura jamais existé. Il y a une petite frayeur sur une tête d'Abdou Diallo à la retombée d’un corner (56e) et il a fallu que Jardim ferme la boutique sur une reprise du droit à bout portant de Georginio Wijnaldum, auteur d’une entrée en jeu prometteuse (90e+1). Lille a finalement tenu sans jamais rompre pour s’offrir le premier Trophée des Champions de son histoire. À une semaine de la reprise de la Ligue 1, les Dogues ne pouvaient pas rêver mieux et confirment leur statut de bête noire d’un PSG trop paralysé par ses absents à Tel Aviv.
Ligue 1
Hakimi, ça change la vie
22/09/2021 À 22:50
Ligue 1
Antonetti fustige l'arbitrage et tance Mbappé : "Il gagnerait à être plus humble"
22/09/2021 À 22:10