"Inattendu". Le moins que l'on puisse dire, c'est que le terme est adéquat. Plus que la raclée infligée par l'équipe de France à la Grèce (10-0) en qualifications pour la Coupe du monde 2023, ce que l'on retiendra de ce vendredi chez les Bleues est le retour de Wendie Renard comme capitaine en vue de l'Euro 2022 ! Un choix de Corinne Diacre, la sélectionneuse française. Et qui en a donc surpris plus d'un cette semaine. Même la Lyonnaise : "Forcément, c'était inattendu vu notre relationnel, notre passif", a-t-elle résumé.
Ce revirement avait tout pour laisser sans voix. Quelques semaines après son arrivée sur le banc tricolore, à l'été 2017, Corinne Diacre avait en effet retiré le brassard à Wendie Renard. Provoquant des premières vagues dans le groupe bleu, qui a connu des périodes très agitées depuis, notamment après l'échec au Mondial 2019. Avec au cœur de la tempête un affrontement ouvert entre Diacre et les Lyonnaises. Pour ce rassemblement, la sélectionneuse a d'ailleurs encore choisi de laisser de côté Amandine Henry, sa capitaine au Mondial 2019 ou encore Eugénie Le Sommer.

Corinne Diacre, la sélectionneuse de l'équipe de France féminine.

Crédit: Getty Images

Women's World Cup Qualification UEFA
Renard forfait entre "10 et 20 jours" selon Diacre
21/09/2021 À 22:06
Elle a fait le pas vers moi
Mais ce choix de redonner le brassard à Wendie Renard est un joli contre-pied. Ou même une main tendue bienvenue ? Le doute plane encore. Surtout que tout n'est pas encore réglé visiblement : "Elle est venue me voir, elle est venue me parler. Je lui ai dit ce que je pensais, a résumé Wendie Renard avec son franc parler habituel. On a eu très peu de relations durant ces trois dernières années. Mais elle est venue me le proposer, j'ai mûri la réflexion. J'ai surtout accepté par rapport au groupe France." Car avec cette histoire de brassard, l'idée est bien d'aller de l'avant. Sans regarder dans le rétro.
En bonne capitaine, la pilier de l'OL et des Bleues depuis des années promet ainsi déjà de mettre de l'eau dans son vin dans l'intérêt du groupe. "Petit à petit, sur le relationnel, on fera des efforts toutes les deux encore plus pour améliorer tout ça, annonce-t-elle. C'était inattendu, mais elle a fait le pas envers moi, j'ai beaucoup réfléchi, j'ai appelé pas mal mon entourage. Ce n'était pas facile. Mais il faut avancer. Le plus important pour moi, c'est le terrain et le professionnalisme, les prestations. C'est mieux de faire des bonnes prestations pour pouvoir ensuite parler à ses coéquipières. C'est toujours mieux."

Katoto : "Ça nous a fait du bien à toutes"

Capitaine en club depuis de nombreuses années et en sélection de 2013 à 2017, Wendie Renard sait de toute manière où elle met les pieds. Et le groupe a d'ailleurs accueilli la nouvelle avec un plaisir non dissimulé. "Cela va nous faire du bien à toutes. Wendie est un leader naturel, que ce soit en équipe de France ou dans son club. Elle montre la voie aux jeunes, c'est un exemple, a glissé vendredi Marie-Antoinette Katoto, l'attaquante tricolore qui a signé son premier triplé à 22 ans en Bleu. C'est une normalité, on va dire. Ca nous a fait du bien à toutes, je pense que ça s'est vu ce soir. J'espère qu'on va continuer d'avancer."
Le ton est donné. Et pour ne froisser personne, Wendie Renard a pris soins d'en parler à sa coéquipière Amandine Henry avant l'annoncer. "Une fois que Corinne m'a annoncé son souhait, je lui ai dit que j'allais appeler Amandine. Il était hors de question pour moi de faire ce genre de choses sans la prévenir. On a parlé, ça restera entre nous. On aura encore d'autres discussions puisqu'on est en club ensemble. Je suis carrée, droite, respectueuse, c'était logique d'appeler Amandine pour lui dire", a résumé la nouvelle capitaine des Bleues, qui prévient : "On a un objectif qui est l'Euro. (..) Et ce n'est pas parce que je suis nommée capitaine qu'on a gagné la coupe, loin de là. Il y a beaucoup d'efforts à fournir."
(Avec AFP)
Women's World Cup Qualification UEFA
Diacre : "Avant il y avait peut-être moi d'un côté, les joueuses de l'autre..."
21/09/2021 À 22:01
Women's World Cup Qualification UEFA
Pas de large victoire cette fois, les Bleues ont dû aller la chercher
21/09/2021 À 20:54