Le Nürburgring libéré de son brouillard, les monoplaces ont enfin pu tourner samedi à mi-journée lors d'une seule heure qui n'aura sûrement pas été suffisante pour préparer la qualification de l'après-midi et la course du Grand Prix de l'Eifel, la onzième manche du Mondial, dimanche.

Grand Prix de l'Eifel
Le mystère est résolu : Stroll était positif à la Covid-19
21/10/2020 À 09:42

Hamilton "intouchable", Ferrari "nulle part", retrait de Honda : les tops et les flops de la saison

Par 8°C, Valtteri Bottas (Mercedes) a signé le meilleur chrono des 19 pilotes en piste, Lance Stroll ayant sans explication fait défection chez Racing Point, au point d'être l'objet d'un possible remplacement par Nico Hülkenberg, déjà suppléant de Sergio Pérez, positif à la Covid-19, lors de deux Grands Prix cette année, ou Stoffel Vandoorne, pilote de réserve de Mercedes.

En 1'26"225, le n°2 mondial finlandais s'est montré 0"136 plus rapide que son coéquipier, Lewis Hamilton, qui a rencontré peu avant la mi-séance un problème inquiétant de direction à double axe (DAS), le dispositif révolutionnaire introduit cette saison par Mercedes servant - c'est bien utile ce week-end - à modifier l'écartement des roues avant pour chauffer les pneus.

"Verstappen n'a pas de clause Honda de sortie chez Red Bull mais son rêve reste Mercedes"

Dans ce format inhabituel sur deux jours, qui anticipe celui proposé lors du Grand Prix d'Emilie-Romagne, le 1er novembre à Imola, Ferrari a tiré son épingle du jeu en plaçant la SF1000 de Charles Leclerc au troisième rang, à 0"456, et l'autre "rossa" de Sebastian Vettel au cinquième. Non sans difficulté pour l'Allemand, piégé en tête-à-queue.

Coincé entre les Ferrari, Max Verstappen (Red Bull) a réussi le quatrième temps, à 0"671, tandis que Lando Norris (McLaren), Sergio Pérez (Racing Point), Daniel Ricciardo (Renault), Alexander Albon (Red Bull) et Pierre Gasly (AlphaTauri) ont complété le Top 10.

Les autres Français, Esteban Ocon (Renault) et Romain Grosjean (Haas), ont terminé aux 11e et 15e places.

Grand Prix de l'Eifel
"Fini les gros roulages, les pilotes étaient contents de sortir de la prison du vendredi"
13/10/2020 À 15:15
Grand Prix de l'Eifel
"Ricciardo, l’année dernière c’était poker face, cette année c'est un sourire d'épanoui"
13/10/2020 À 15:11