Lewis Hamilton est désormais l'heureux propriétaire des casques authentiques de deux des plus grands champions de l'histoire de la Formule 1. Au Grand Prix du Canada 2017, à Montréal, il avait reçu de la famille d'Ayrton Senna un heaume du triple champion du monde disparu, quelques instants après avoir égalé les 65 pole positions du Brésilien, spécialiste ultime du tour chrono. Une surprise totale, un cadeau magique, une reconnaissance extraordinaire.

Grand Prix de l'Eifel
Une 91e victoire, et Hamilton égale Schumacher
11/10/2020 À 13:49

Dimanche au Grand Prix de l'Eifel, au Nürburgring, le Britannique a reçu également en cadeau un casque rouge de Michael Schumacher de ses années Mercedes, des mains de son fils Mick Schumacher, pilote de Formule 2, en tant que désormais co-recordman du nombre de victoires (91) en compagnie du septuple champion du monde allemand, victime d'un grave accident de ski en décembre 2013, à Méribel. Un record que le "Baron rouge" avait établi en 2006.

Ce précieux bien en main, le leader du Championnat du monde est monté sur le podium pour aller soulever le trophée de vainqueur pour la septième fois de la saison, en onze manches. Et à la suite du retrait de son coéquipier Valtteri Bottas, à cause d'une défaillance technique, l'Anglais de 35 ans peut songer à l'obtention d'un septième titre, puisqu'il dispose de 69 points d'avance sur son voisin de stand finlandais.

"Impressionné" par ce qu'a réalisé Bottas

Qualifié deuxième, Lewis Hamilton a en fait profité d'une erreur de Valtteri Bottas, un blocage de roue au virage n°1 du 13e des 60 tours pour se porter en tête, avant l'ennui technique survenu six boucles plus tard.

"J'ai pris un bon départ, j'ai essayé de laisser de la place à Valtteri sur l'extérieur, a expliqué le Britannique à son interviewer, l'ancien pilote David Coulthard. J'ai ensuite bougé sur l'extérieur au virage n°2 et il est repassé. J'ai été impressionné par ce qu'il a réalisé. Après, j'ai essayé de rester au contact, de gérer mes pneus. Je voyais qu'il abîmait ses pneus, qu'il avait du grainage."

Débarrassé de Bottas, il n'en avait pas fini avec l'adversité à cet instant, car c'est au moment où le Finlandais ralentissait pour rentrer à son garage que Max Verstappen (Red Bull) a décidé de le tester, par chrono interposé. Hamilton lui a répondu par deux meilleurs tours, au 18e et 19e passage, histoire de tenir le Néerlandais à 2"3. Hors de la zone permettant l'utilisation du DRS.

"Michael a été dominant si longtemps"*

Mais le Batave, en dépit d'un manque d'adhérence, n'a jamais relâché la pression, quatre secondes derrière. "Dans les derniers tours, j'ai pu attaquer mais ce n'était pas simple : Max était très rapide, a attesté Hamilton. Il aurait pu avoir sa chance au restart après la voiture de sécurité. J'ai tout donné."

C'est alors qu'il a été interrompu dans son propos par l'arrivée de Mick, le fils de Michael Schumacher, pour lui remettre un casque rouge porté par le champion au début des années 2000. "C'est un grand accomplissement, c'est un honneur pour moi de recevoir ce casque, a-t-il confié. Quelle émotion, quel moment incroyable ! Je ne sais même pas quoi dire. Quand on grandit en regardant quelqu'un, quand on l'idolâtre, toutes les qualités qu'il avait, tout ce qu'il a fait, année après année, à continuer à se battre avec son équipe… Je me souviens jouant avec Michael Schumacher sur les jeux vidéo... Il a été dominant si longtemps. Jamais je n'aurais pu m'imaginer approcher les records de Michael. C'est seulement en retournant dans la voie des stands que je me suis rendu compte de ce que j'avais fait. Il va me falloir du temps pour réaliser. Je remercie tous les gens qui continuent de pousser derrière moi pour y arriver. C'est un immense cadeau."

D'ici la fin de la saison, Lewis Hamilton aura six chances de s'approrier seul le record de victoires. Avant de rejoindre l'Allemand au nombre de titres mondiaux. Mais chaque chose en son temps.

Grand Prix de l'Eifel
Le mystère est résolu : Stroll était positif à la Covid-19
HIER À 09:42
Grand Prix de l'Eifel
"Fini les gros roulages, les pilotes étaient contents de sortir de la prison du vendredi"
13/10/2020 À 15:15