Les pilotes sont au moins sur un plan d'égalité devant la malchance avec un abandon chacun. Pour Daniel Ricciardo au Grand Prix d'Autriche, et pour Esteban Ocon au Grand Prix de Styrie. Ce ne serait qu'une péripétie de début de saison si l'on ne parlait du même circuit et de la même cause. Dimanche, le Français est rentré au stand au 25e tour, il a coupé le moteur et ses mécaniciens ont rangé sa RS20 n°31 dans le garage, à titre préventif. En cause : le refroidissement.

Parti cinquième en "tendre", le Normand avait perdu une place au départ et s'était incliné face à son coéquipier au 19e des 71 tours, non sans lui avoir claqué rageusement la porte. Huitième sur la grille, l'Australien a aussi fini à cette position non sans quelques péripéties. Il a passé des "tendre" au 27e passage et deux tours lui ont manqué pour résister à Lance Stroll (Racing Point), lors d'une attaque tendue de la part du Canadien au virage n°3, et Lando Norris (McLaren).

Grand Prix de Styrie
Bonus-malus : Boulette Leclerc, démo Hamilton et choc Norris
12/07/2020 À 22:35

"C'est regrettable, mais ces choses arrivent dans le sport automobile, a dit Esteban Ocon. Espérons que cela ne se reproduise plus cette année. La bataille avec Daniel était amusante. Nous étions tous les deux sur des stratégies différentes et je pense qu'il avait un petit avantage avec ses pneus."

"Nous espérions certainement plus aujourd'hui, a reconnu Daniel Ricciardo. J'ai réalisé un bon départ et j'ai bien progressé dans la hiérarchie. Les 'medium' se sont bien comportés dans notre premier relais, mais les 'tendre' n'étaient pas aussi rapides que nous l'aurions pensé en les chaussant puisqu'ils ne nous ont pas vraiment offert les gains attendus. La fin de course était frustrante et j'ai eu du mal à conserver ma position dans les deux derniers tours. Concernant l'incident, j'ai vu Stroll arriver, mais je sentais que nous allions nous accrocher si je m'engageais dans le virage. J'ai donc dû prendre cette décision. J'aurais peut-être dû le bloquer et c'est dommage de perdre quelques places à cause de cet instant précis. Le sentiment dominant est la frustration, mais nous sommes désormais bien lancés dans cette saison."

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1321x720:1323x718)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/12/2849106.jpg

"Ce faible niveau de fiabilité n'est évidemment pas acceptable"

"Il y a beaucoup d'émotions après un tel week-end, a admis Cyril Abiteboul, le directeur d'équipe. Nous en avons connu de bonnes avec les deux monoplaces en Q3 et l'excellent rythme affiché par Esteban dans des conditions extrêmes, démontrant ainsi tout son talent dès sa deuxième expérience dans l'exercice avec nous. Aujourd'hui, les émotions étaient beaucoup plus douloureuses avec un nouvel abandon pour l'une de nos voitures pour la même raison que la semaine dernière. Nous avions fourni beaucoup d'efforts pour renvoyer les pièces à Enstone, les examiner et les ramener en piste, mais il est évident que nous avons manqué quelque chose. Ce faible niveau de fiabilité n'est évidemment pas acceptable dans un peloton si disputé."

"La course a également montré que nous avons besoin de trouver un peu plus de rythme face à nos concurrents directs, a poursuivi le patron d'Enstone et Viry-Châtillon. Daniel a réalisé une belle prestation en résistant très bien pendant longtemps. De manière générale, la déception prédomine même si nous ne devons pas oublier le fait que nous avons considérablement progressé sur ce circuit par rapport aux années précédentes. La voiture a fait d'énormes pas en avant, mais les autres équipes aussi. Nous devons redoubler d'efforts dans cette lutte au sein du peloton."

Renault ne va pas avoir le temps de souffler ! le prochain rendez-vous est déjà dans cinq jours, en Hongrie. Où il fait souvent chaud...

Grand Prix de Styrie
La réclamation de Renault contre Racing Point et ses "Mercedes roses" admissible
12/07/2020 À 20:10
Grand Prix de Styrie
Classe de Button, maîtrise du money time et modernité : Norris, plus qu'un tube de l'été ?
14/07/2020 À 17:27