Sous le coup d'une enquête en début d'épreuve, dimanche au Grand Prix d'Abou Dabi, Carlos Sainz (McLaren) n'a finalement pas été sanctionné après l'arrivée de la dix-septième manche du Mondial.
Au 10e tour, le pilote espagnol avait ralenti le peloton avant de rentrer au stand, juste derrière son coéquipier, Lando Norris, lors de la neutralisation décidée pour sécuriser l'évacuation de la Racing Point de Sergio Pérez, le vainqueur du Grand Prix de Sakhir.
Grand Prix d'Abou Dabi
Fiasco de la finale d'Abu Dhabi 2021 : La FIA conclut à une "erreur humaine"
19/03/2022 À 14:10
La FIA avait immédiatement soupçonné le futur coéquipier de Charles Leclerc chez Ferrari d'avoir sciemment ralenti ses rivaux, afin d'éviter une surchauffe de son moteur. Les commissaires n'avaient malheureusement pu statuer sur une possible infraction, en l'absence de données télémétriques suffisantes.
Après avoir entendu le Madrilène et étudié les data de la McLaren n°55, les commissaires ont jugé qu'il n'avait pas gêné Lance Stroll (Racing Point), qui le suivait.
Carlos Sainz garde donc les huit points de sa sixième place qui ont permis à McLaren de coiffer Racing Point pour la troisième place du championnat du monde Constructeurs.
Grand Prix d'Abou Dabi
"Est-ce qu’on était déjà en vacances chez Mercedes ?"
15/12/2020 À 16:27
Grand Prix d'Abou Dabi
Une fin de saison en trombe : comment Verstappen pourrait titiller Hamilton en 2021
15/12/2020 À 16:13