Question Formule 1 et McLaren, Jo Ramirez sait de quoi il parle pour avoir gravité dans le sport pendant plus de 40 ans dont environ la moitié comme coordinateur puis team manager à Woking (1983-2001). Il a travaillé avec les plus grands pilotes tels Jackie Stewart, Niki Lauda, Alain Prost, Ayrton Senna, Mika Häkkinen, avec lesquels il a partagé la gloire et pour la plupart une solide amitié. Ce Mexicain de 72 ans, venu en Europe accompagner Ricardo Rodriguez en compétition, a aussi conseillé Sergio Pérez et Esteban Gutiérrez dans leurs ascension avant de s'en détacher. Depuis, il porte sur eux un regard sans concession.
Chez McLaren, lors de son unique saison en 2013, "Sergio n'était pas mauvais comme pilote", juge Ramirez, mercredi, sur le site allemand motorline.cc. "Je pense qu'il progressait. Seulement, il n'était tout simplement pas assez bon en tant que personne. Son attitude était mauvaise. Il n'a pas vraiment coopéré avec l'équipe, il n'a a aucun moment été une partie de l'équipe, il était considéré comme très arrogant. Or, Ron Dennis exige de ses pilotes qu'ils fassent partie de l'équipe, qu'ils pensent du matin au soirà l'équipe."

Sergio Pérez (Force India) lors du Grand Prix d'Autriche 2014

Crédit: Force India F1 Ltd

Grand Prix de Grande-Bretagne
Pérez s'excuse pour ses remarques sexistes et "inacceptables"
06/07/2014 À 11:29
Ils ont tous dit qu'il devait changer d'attitude
"Il était impopulaire auprès des ingénieurs, de tout le monde", reprend-t-il. "Je le critique souvent dans les médias, mais pas en tant que pilote. Il est un bon pilote. C'est vraiment dommage. J'étais aux essais à Jerez de la Frontera cette année, j'ai passé du temps chez McLaren et chez Sauber mais personne n'a pu me dire quelque chose de bien sur Sergio. Ils ont tous dit qu'il devait changer d'attitude s'il voulait rester en Formule 1."
Récemment, Force India a dit le plus grand bien de son pilote. "J'éprouve le plus grand respect pour Checo, il est très talentueux. C'est un mec qui a du cran, C'est un jeune talentueux et je suis heureux de l'avoir dans l'équipe", a déclaré Vijay Mallya, directeur d'équipe et copropriétaire de Force India. Et Bob Fernley, le directeur d'équipe adjoint, a estimé que McLaren avait sûrement sous-estimé le natif de Guadalajara.
Les Hamilton et autres Alonso ont tous cet instinct de tueur
Selon Jo Ramirez, Kevin Magnussen, remplaçant de Sergio Pérez chez McLaren, s'est de suite fondu dans le moule. "Il est européen, il s'est adapté au styles des équipes britanniques", note-t-il. "Pérez était plus comme Juan Pablo Montoya, qui n'est pas resté très longtemps. On me demande : 'Pourquoi les pilotes latino-américains restent-ils si peu longtemps chez McLaren ?' Mais Ayrton Senna est resté assez longtemps chez McLaren. Il avait une mentalité différente. C'était un gars intelligent qui savait ce qui l'attendait chez McLaren."
Concernant Esteban Gutiérrez, le jugement est plus lapidaire. "Il n'est pas un mauvais pilote mais il lui manque ce dernier petit truc : l'instinct de tueur. Les Hamilton et autres Alonso ont tous cet instinct de tueur."

Sergio Pérez (Force India) au Grand Prix de Grande Bretagne 2014

Crédit: Force India F1 Ltd

Grand Prix de Grande-Bretagne
Mallya : "Pérez est un mec qui a du cran"
30/06/2014 À 16:13
Grand Prix de Grande-Bretagne
Grosjean conseille Pérez
27/06/2014 À 14:35