Getty Images

Une réprimande pour Lewis Hamilton (Mercedes), qui garde sa victoire

Avec une simple réprimande, Hamilton s'en sort bien

Le 22/07/2018 à 19:46Mis à jour Le 22/07/2018 à 21:55

GRAND PRIX D'ALLEMAGNE - Les commissaires de la 11e manche du Mondial ont décidé d'adresser une simple réprimande à Lewis Hamilton (Mercedes), revenu en piste après s'être engagé dans la voie des stands, à la fin du 52e tour dimanche. Le Britannique conserve donc sa victoire.

Lewis Hamilton peut inscrire pour de bon le Grand Prix d'Allemagne 2018 au rang de ses victoires en Formule 1. Et il peut s'estimer heureux ! A la fin du 52e tour de la 11e manche du Mondial, dimanche à Hockenheim, le pilote britannique avait reçu des ordres contradictoires au moment de passer devant l'entrée des stands.

La voiture de sécurité décrétée pour sécuriser la zone de l'accident de Sebastian Vettel (Ferrari), son ingénieur de course, Peter Bonington, lui avait demandé de passer au stand pour changer de pneus, puis avait changé d'avis deux fois ! Dans le feu de l'action, le quadruple champion du monde avait pris la voie des stands, puis était revenu en piste en coupant la ligne délimitant la piste de la zone de déclaration menant à la pitlane. Ce que le chapitre 4 de l'article 4d de l'appendice L du code sportif de la Fédération internationale de l'automobile interdit formellement.

Les commissaires de la Fédération internationale de l'automobile n'avaient pas ouvert d'enquête sur le coup, mais ils ont convoqué le pilote et un membre de Mercedes après l'arrivée. Et finalement décidé d'infliger à l'Anglais une réprimande, qu'ils ont justifiée dans leur communiqué selon les termes suivants :

"Les commissaires ont revu les preuves vidéo et audio, entendu le pilote de la voiture n°44 (Lewis Hamilton) et le représentant de l'équipe. Il est clair qu'il y a eu une infraction au règlement : le pilote a clairement coupé la ligne séparant l'entrée de la voie des stands et la piste.

Pour décider de la pénalité en rapport avec l'infraction, nous avons pris en compte les facteurs atténuant suivants :

(i) le pilote et l'équipe ont candidement reconnu l'erreur et le fait qu'il y avait une confusion dans l'équipe pour savoir s'il fallait laisser le pilote en piste ou le faire rentrer et cela a conduit à l'infraction

(ii) le fait que l'infraction est survenue pendant la période de voiture de sécurité

(iii) à aucun moment il n'y a eu de danger pour aucun autre concurrent et le changement de direction a été exécuté de façon sécure

En prenant en compte tous ces éléments, et les précédentes infractions à la règle, nous sommes de l'avis qu'une réprimande serait la pénalité appropriée pour l'infraction en l'occurrence."

0
0