Getty Images

Verstappen n'exclut pas de se battre pour la victoire à l'avenir

Verstappen n'exclut pas de se battre pour la victoire à l'avenir

Le 17/03/2019 à 12:28Mis à jour Le 17/03/2019 à 12:36

GRAND PRIX D'AUSTRALIE - Opportuniste comme il peut l'être, Max Verstappen (Red Bull) a pris une aussi inattendue que superbe troisième place, dimanche. Au prix d'un dépassement sans appel sur Sebastian Vettel (Ferrari). Et pour la suite, il n'exclut rien.

Max Verstappen avait piégé une Ferrari en qualification. C'était une réelle surprise mais il a fait plus fort dimanche en terminant troisième dans les turbulences de la Mercedes de Lewis Hamilton, à seulement 22 secondes du vainqueur Valtteri Bottas (Mercedes), loin devant les SF90 de Sebastian Vettel et Charles Leclerc.

Le Néerlandais a réalisé une performance impensable avec le Honda qui équipe désormais sa Red Bull en lieu et place du Renault. Le moteur nippon n'avait d'ailleurs pas signé un Top 3 depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne 2008, avec Rubens Barichello. Il lui a offert son 175e podium en Formule 1 depuis le premier signé part Richie Ginther, vainqueur du Grand Prix de Mexique en 1965.

Au premier virage, le Néerlandais a failli doubler la "rossa" de Charles Leclerc. Avec une sagesse dont il a rarement usé en Formule 1, il a attendu que ses adversaires se découvrent, et tombent comme des fruits mûrs. Ferrari a commis l'erreur de faire rentre Sebastian Vettel dès le 15e tour pour provoquer le pitstop de Lewis Hamilton (Mercedes), qui a mordu à l'hameçon. Il a alors profité de ses Pirelli "tendre" usés pour passer l'Allemand au 31e passage, pour la troisième place.

Il a dépassé Vettel pour le podium

Hamilton lui aussi affaibli par des "medium" usagés qui ne fonctionnaient pas sur sa W10, le Batave a cru à la deuxième place. Mais le quintuple champion du monde ne l'a jamais laissé entrer dans la fenêtre de tir du DRS, encore plus dangereuse cette année depuis que l'ouverture en a été agrandie de 65 à 85 mm. Qu'importe, il a donné le sentiment d'avoir franchi un palier avec un sixième podium de suite, sa plus longue série depuis ses débuts.

Vidéo - Pilotes, écuries, aéro, conso, gants... Tout ce qui change en 2019

01:43

A part ça donc, Max Verstappen aurait rendu une copie parfaite sans un passage dans l'herbe au 50e des 58 tours. "Nous avions une bonne voiture, a-t-il commenté. Au départ, j'ai évité les ennuis. C'était très difficile de rester près de Seb, car mes pneus surchauffaient très vite. J'ai suivi mon propre rythme et nous avons pu prolonger un peu notre relais. Puis, quand nous nous sommes arrêtés au stand, nous avions des pneus un peu plus frais que Lewis et Seb devant. J'ai réussi à dépasser Seb, ce qui n'est pas facile sur cette piste où il est tellement compliqué de se suivre."

"Je suis très heureux d'être en troisième. Essayer de me battre pour la deuxième place était très positif. Au bout du compte, nous n'avons pas réussi, mais dans l'ensemble je suis très heureux d'être sur le podium. Nous avons réussi à redresser la barre de manière très positive après vendredi et le fait que Honda monte pour la première fois sur le podium à l'ère du V6 est un bon début. L'avenir dira si nous pouvons nous battre pour la victoire", a-t-il conclu.

Vidéo - De 250 000 euros à 45 millions... Les salaires des 20 pilotes du plateau

01:00