1er Grand Chelem rouge depuis 12 ans

En cumulant pole position, victoire, meilleur tour en course et leadership de bout en bout, Charles Leclerc a signé son premier Grand Chelem en carrière. Le premier pour un pilote de la Scuderia depuis le carton plein de Fernando Alonso à Singapour en 2010.
Grand Prix d'Australie
"Piastri arrive, c'est le prochain gros crack de la Formule 1"
16/06/2022 À 11:55
Il s'agit du 42e Grand Chelem pour Ferrari, qui avait réussi son précédent en ouverture de la saison à Bahreïn, avec ses deux pilotes.

Verstappen : "Je ne pouvais pas suivre Leclerc sans détruire mes pneus"

Meilleur tour : trois à la suite

Charles Leclerc (Ferrari) est le premier pilote à finir trois courses de suite avec le point du meilleur tour depuis Sebastian Vettel en 2019.
Seul au monde, Leclerc ne s'emballe pas : "Continuer de pousser un max"

Forte tête

Le pilote de la F1 75 n°16 a été pointé 143 tours sur les 165 possibles sur l'ensemble des épreuves à Sakhir (55/57), Djeddah (30/50) et Melbourne (58/58). C'est 86% des tours leaders depuis le début de la saison. Et aucun des autres pilotes positionnés leaders (Verstappen, Pérez, Sainz) n'a parcouru plus de 14 tours au total.
Ce 86% de Charles Leclerc est le plus gros ratio observé lors des trois premières courses depuis le 93% de Michael Schumacher de 2004 (160/171).
https://i.eurosport.com/2022/04/10/3352780.jpg

N°1 mondial : 4 à la suite

Avec 34 longueurs d'avance sur George Russell, Charles Leclerc est même assuré de repartir d'Imola, la prochaine étape, en leader du championnat du monde. Il faut remonter à Sebastian Vettel en 2017 pour voir un pilote de la Scuderia dominer ainsi le peloton. Mais le pilote de la Principauté a encore de la marge : l'Allemand était resté n°1 mondial pendant 12 Grands Prix de suite.

71 sur 78

"Charlot" a inscrit 71 points en trois courses, un record depuis les 75 du hat trick de Nico Rosberg en ouverture du championnat du monde 2016.

Une avance (presque) historique

Le Monégasque mène le championnat du monde avec 34 points de plus que son premier poursuivant, George Russell (Mercedes). C'est la deuxième avance la plus importante dans l'histoire de la Formule 1 après celle que s'était constituée Nico Rosberg sur Lewis Hamilton en 2016.
Il faut noter que de tels écarts après seulement trois courses sont possibles depuis l'adoption du barème offrant 25 points pour une victoire, en 2010.
Grand Prix d'Australie
Melbourne reconduit jusqu'en 2035
16/06/2022 À 05:33
Grand Prix d'Australie
"Les pilotes payants en F1, on a le sentiment d'arriver au bout d'un système"
13/04/2022 À 20:28