Getty Images

Verstappen peut souffler, il garde sa victoire

Verstappen peut souffler, il garde sa victoire

Le 30/06/2019 à 19:54Mis à jour Le 30/06/2019 à 20:47

GRAND PRIX D'AUTRICHE - Les commissaires de la FIA ont classé sans suite la manœuvre qui a permis à Max Verstappen (Red Bull) de dépasser Charles Leclerc (Ferrari) pour la victoire au virage n°3, au 69e tour dimanche. Le Néerlandais conserve donc le bénéfice de sa victoire devant le Monégasque.

Les commissaires du Grand Prix d'Autriche ont fini par rendre leur décision. Presque deux heures après avoir entendu les deux protagonistes de la passe d'arme controversées du 69e tour, décisive pour la victoire, les responsables de la Fédération internationale de l'automobile n'ont pas jugé opportun de sanctionner Max Verstappen (Red Bull) pour son attaque sur le leader Charles Leclerc (Ferrari).

A trois tours du terme de la 9e manche du Mondial, le Néerlandais avait tenté sa chance à l'intérieur du virage n°3 du Red Bull Ring, s'appuyant sur la Ferrari du Monégasque à l'extérieur, la faisant finalement sortir de la piste pour filer vers sa première victoire de la saison.

"La voiture n°33 (Verstappen) à chercher à doubler la voiture n°16 (Leclerc) au virage 3 du tour 69 en la prenant au freinage, ont expliqué les commissaires, qui ont écouté les pilotes et les représentants de leur équipes. En faisant ça, la n°33 était à côté de la n°16 à l'entrée du virage, et en total contrôle pendant la tentative de dépassement. Cependant, les voitures n°33 et n°16 se sont engagées dans le virage 3 côte-à-côte mais il n'y avait clairement pas suffisamment de place pour les deux. A la sortie du virage, il y a eu un contact entre les deux voitures. Juste après la corde, à la sortie du virage, il y a eu contact. Au vu de l'ensemble des circonstances, nous ne considérons pas qu'un des deux pilotes soit pleinement ou de manière prédominante à blâmer pour l'incident. Nous considérons que c'est un incident de course."

Nish Shetty, Silvia Bellot et Walter Jobst, commissaires délégués de la FIA, ont signé le communiqué officiel, ainsi que Tom Kristensen, neuf fois vainqueur des 24 Heures du Mans qui était ce week-end pour là les assister et leur donner son point de vue de pilote.

0
0