Mercedes

102 victoires - 8 titres Pilotes, 6 titres Constructeurs

Grand Prix d'Autriche
"Verstappen, challenger des Mercedes ? C'est raté"
08/07/2020 À 07:45

2019 : 1er au Mondial Pilotes (Hamilton) et au Mondial Constructeurs

Intersaison

L'équipe technique a enregistré le départ le 30 juin d'Andy Cowell, directeur technique Moteur à l'origine de la success-story de l'ère hybride instaurée en 2014. Il a été remplacé par cinq personnes et le contre-coup risque de se faire sentir à un moment ou un autre. Toto Wolff a suscité des interrogations sur la pérennité de son engagement comme directeur d'équipe, incitant Lewis Hamilton a repousser sa décision de rempiler. L'équipe a repeint sa monoplace en noir à la demande de sa star, en soutien au mouvement Black Lives Matter.

Voiture : W11

James Allison et son bureau d'études ont mis plus d'un an pour mettre au point le DAS - Dual Axis Sytem -, stupéfiant dispositif permettant de remettre les roues avant parfaitement dans l'axe dans les lignes droites. Usure des pneus moindre et gain aéro à la clé.

Pilotes : Lewis Hamilton et Valtteri Bottas

Toujours aussi choyé par son équipe, le Britannique a dans le viseur un 7e titre et les 91 victoires de Michael Schumacher. En fin de contrat, Valtteri Bottas va tout faire pour donner des gages, conscient de la candidature de Sebastian Vettel (Ferrari) pour le remplacer.

Notre avis : La W11 est la machine à battre.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1307x499:1309x497)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/06/29/2841078.jpg

Ferrari

238 victoires - 15 titres Pilotes, 16 titres Constructeurs

2019 : 4e au Mondial Pilotes (Leclerc), 2e au Mondial Constructeurs

Intersaison

La rupture des négociations entre Sebastian Vettel et la Scuderia a provoqué une réaction en chaîne sur le marché des transferts qui n'est peut-être pas terminée. L'accord secret de collaboration entre la Fédération internationale de l'automobile et Ferrari sur la conformité de son moteur, suspecté de fonctionner dans l'illégalité en 2019, a provoqué la colère de beaucoup de chefs d'équipes rivaux.

Voiture : SF1000

Mattia Binotto et son équipe technique ont choisi de échangé un peu de Vmax contre une tenue accrue de route dans les virages.

Pilotes : Charles Leclerc et Sebastian Vettel

Après seulement un an comme titulaire chez les Rouges, Charles Leclerc est prêt à assumer le rôle de leader. Sebastian Vettel doit restaurer sa réputation en qualification pour être attractif sur le marché. Peu réceptif aux consignes d'équipe, il pourrait être tenté de jouer sa carte perso en course.

Notre avis : La SF1000 était la troisième monoplace du plateau lors des tests en février dernier à Montmelo, nettement derrière la Mercedes et la Red Bull. Pour maximiser ses chances, la Scuderia pourrait rapidement désigner Charles Leclerc pilote n°1.

"Leclerc a une plus grande marge de progression que Verstappen"

Red Bull

62 victoires - 4 titres Pilotes, 4 titres Constructeurs

2019 : 3e au Mondial Pilotes (Verstappen) et 3e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Milton Keynes a offert une belle revalorisation à Max Verstappen pour trois années de plus, jusqu'en 2023. Un salaire annuel doublé à partir de 2021, à raison de 30 millions d'euros par an.

Voiture : RB16

L'évolution de la RB15 n'a pas de faiblesse particulière et son moteur Honda a encore progressé.

Pilotes : Max Verstappen et Alexander Albon

Max Verstappen aime la pression et a l'habitude de porter les espoirs de RBR sur ses épaules. Alexander Albon était encore un peu tendre l'année dernière, et assez loin de son leader en qualification. Il doit franchir un palier.

Notre avis : Max Verstappen monte en puissance et il est prêt à être le premier rival de Lewis Hamilton (Mercedes).

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1711x827:1713x825)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/03/31/2801413.jpg

McLaren

182 victoires - 12 titres Pilotes, 8 titres Constructeurs

2019 : 6e au Mondial Pilotes (Sainz) et 4e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Carlos Sainz attendait une opportunité sur le marché et il a saisi l'occasion de remplacer Sebastian Vettel chez Ferrari en 2021. McLaren a fait un joli coup en enrôlant Daniel Ricciardo. Conséquence de la crise économique, Woking a décidé de supprimer 1200 emploi à Woking dont 70 du département F1. L'actionnaire historique Mansour Ojjeh a quitté le navire.

Voiture : MCL35

James Key a repris la base de la MCL34, qui fut une réussite.

Pilotes : Carlos Sainz et Lando Norris

L'Espagnol qui va quitter l'équipe dans six mois attaque cette saison avec le statut de leader, fort de son podium au Brésil l'an dernier. Son coéquipier britannique, qui a rivalisé avec lui en qualification (10-10) pour sa première saison, doit se montrer plus opportuniste en course et plus agressif dans les dépassements pour passer un cap.

Notre avis : L'équipe reste en déficit et il faut espérer qu'elle n'aie pas à ralentir son programme de développement. Car la MCL35 a tout pour lui permettre de rester dans le Top 4 des constructeurs.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(861x762:863x760)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/03/12/2793571.jpg

Renault

35 victoires - 2 titres Pilotes, 2 titres Constructeurs

2019 : 9e au Mondial Pilotes (Ricciardo) et 9e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Pat Fry a ouvert un nouveau chapitre à Enstone en prenant la direction technique mais le choix de Daniel Ricciardo d'opter pour McLaren en 2021 a été une énorme déception. Arrivée d'Esteban Ocon.

Voiture : RS20

La monoplace ne représente pas une avancée significative par rapport à sa devancière (cela a sans doute pesé dans la décision de Daniel Ricciardo) et l'équipe a surtout 2022 et son nouveau règlement technique dans le viseur...

Pilotes : Daniel Ricciardo et Esteban Ocon

L'Australien n'est plus à la base du projet qui doit ramener le Losange sur le chemin de la victoire mais il doit faire oublier une saison 2019 décevante de son côté pour partir sur une bonne note. Il reste la référence sur laquelle Esteban Ocon doit se caler pour progresser au sein de sa première équipe d'usine.

Notre avis : L'équipe doit s'inspirer de ce qu'a fait Toro Rosso et McLaren l'an dernier pour tirer profit de circonstances menant au podium.

Hamilton, Leclerc, Verstappen : les salaires des 20 pilotes de 2020

AlphaTauri

Début en Grand Prix sous cette appellation

Intersaison

L'équipe Toro Rosso a changé de nom pour faire la promotion d'une marque de vêtements, mais à part ça elle reste l'équipe B de Red Bull.

Voiture : AT01

Suspensions, boîte de vitesses, hydraulique, etc… : cette monoplace contient des vraies morceaux de la Red Bull RB16, dont elle partage aussi le moteur. Le directeur technique Jody Egginton développe quand même sa propre aéro.

Pilotes : Pierre Gasly et Daniil Kvyat

Le Français et le Russe ont offert chacun à l'équipe italienne un podium l'an dernier, lui apportant une précieuse 6e place au championnat du monde des constructeurs, et les retombées financières qui l'accompagnent. Avec déjà deux saisons complètes chez Toro Rosso ou Red Bull, Gasly est sans doute à un tournant. Rappelé en 2019 faute de solution, Kvyat fait figure de dinosaure après cinq années dans la galaxie Red Bull.

Notre avis : Helmut Marko, qui gère le vivier de jeunes pilotes de Red Bull, a déjà dans l'idée de faire monter Juri Vips en F1 l'an prochain, moyennant superlicence. Gasly et Kvyat sont prévenus.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1423x444:1425x442)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/02/15/2775213.jpg

Racing Point

2019 : 10e au Mondial Pilotes (Pérez) et 7e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Le propriétaire Lawrence Stroll a injecté environ 200 millions d'euros dans Aston Martin pour en prendre le contrôle et coller son nom à l'équipe à partir de 2021. Une nouvelle usine doit voir le jour à Silverstone pour produire plus de pièces "maison", et arrêter de les acheter. Mais pas de quoi céder à la folie des grandeurs à l'heure du plafonnement budgétaire.

Voiture : RP20

La "Mercedes rose", comme l'appelle le paddock, est une imitation désinvolte et assumée de l'aéro de la Mercedes de 2019. Elle est un plagiat légal mais regrettable et un exercice incompréhensible de la part d'Andy Green, directeur technique le plus sous-coté de la pitlane.

Pilotes : Sergio Pérez et Lance Stroll

Le Mexicain est plus qu'un pilote qui a sorti l'équipe de sa torpeur l'an dernier grâce à une belle seconde moitié de saison. Il est le révélateur des limites du fils gâté du propriétaire.

Notre avis : Racing Point n'est pas le prochain géant de la Formule 1 et on se demande comment Lawrence Stroll a pu cautionner ce clonage contreproductif pour l'image d'Aston Martin.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1370x766:1372x764)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/04/01/2801864.jpg

Alfa Romeo

10 victoires - 2 titres Pilotes

2019 : 12e au Mondial Pilotes (Räikkönen) et 8e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Robert Kubica a quitté Williams pour placer ses pétrodollars en Suisse contre quelques sensations d'essayeur du vendredi.

Voiture : C39

Les pilotes la décrivent comme une évolution prudente du modèle précédent.

Pilotes : Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi

Le Finlandais n'a pas fait oublier Charles Leclerc en 2019 et l'Italien repart, pour convaincre enfin.

Notre avis : L'équipe dirigée par Fred Vasseur n'a pas vraiment les moyens de changer de dimension avec un budget limité et deux pilotes probablement en bout de course.

Haas

2019 : 16e au Mondial Pilotes (Magnussen) et 9e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Gene Haas a lancé un avertissement à son équipe en promettant de quitter la Formule 1 si elle ne progresse pas de façon significative. Et un avertissement à ses pilotes en déclarant qu'il prendrait bien deux pilotes payants en 2021.

Voiture : VF-20

La nouvelle version de la monoplace en kit international a la lourde tache de faire oublier l'insaisissable modèle 2019 qui a fini quasiment dans sa configuration d'origine.

Pilotes : Romain Grosjean et Kevin Magnussen

Quelques fulgurances mais beaucoup trop d'erreurs individuelles ou malentendus partagés. Le Français et le Danois sont dans leur quatrième année de collaboration et se connaissent trop pour changer.

Notre avis : Une équipe sans ADN qui a perdu beaucoup de ses repères.

https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(857x449:859x447)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/04/23/2810137.jpg

Williams

114 victoires - 7 titres Pilotes, 9 titres Constructeurs

2019 : 19e au Mondial Pilotes (Kubica) et 10e au Mondial Constructeurs

Intersaison

Robert Kubica contre Nicholas Latifi : un pilote payant en a remplacé un autre. L'équipe a hypothéqué tous ses actifs (terrain, usine, machines, musée de monoplaces…) pour contracter des emprunts nécessaires à sa survie. La crise et la perte de son sponsor-titre RoKIT n'ont fait que précipiter sa mise en vente.

Voiture : FW43

La monoplace 2019 ne fonctionnait pas au plan aéro et n'avait pas de grip. Le nouveau modèle n'en est malheureusement qu'une évolution.

Pilotes : George Russell et Nicholas Latifi

Le Britannique placé en formation par Mercedes a fait ce qu'il a pu pour sa première année l'an passé et le Canadien a des arguments surtout sonnants et trébuchants.

Notre avis : Ce serait déjà une victoire que Williams soit là à la fin de la saison.

Grand Prix d'Autriche
"Le Grosjean bashing, c'est facile, j'aurais bien aimé son explication sur sa sortie"
08/07/2020 À 07:39
Grand Prix d'Autriche
"Vettel ne veut pas arrêter la F1 mais c'est peut-être la F1 qui va l'arrêter"
07/07/2020 À 15:32