Cette neuvième manche du Mondial du nom de Grand Prix d'Autriche, disputée à Spielberg, a peut-être marqué une nouvelle étape dans son évolution en tant que pilote. Samedi et dimanche au Red Bull Ring, Lando Norris a franchi un nouveau palier dans la reconnaissance de tous, et d'abord de son compatriote Lewis Hamilton, qui s'est répandu en louanges à son égard en s'exclamant en pleine course, à la radio : "Un super pilote ce Lando !" Il avait eu un mal fou à le suivre dans le premier relais et venait juste de le déborder pour la troisième place.
La veille, le jeune espoir de Woking avait taxé les Mercedes d'usine avec sa McLaren à moteur "client" de la marque allemande, confirmant que le Red Bull Ring lui va bien. En 2020, il avait conquis le monde de la Formule 1 en réalisant un finish fulgurant pour son premier podium, en déposant Sergio Pérez (Racing Point).
Grand Prix d'Autriche
Hamilton, plombé par l'aéro : "J'aurais pu être facilement deuxième"
04/07/2021 À 18:26
Il s'est sorti tout seul
Dimanche, c'est un autre type de bataille qu'il a mené pour effacer "Checo" de la route qui le menait encore au podium. Au 4e tour, il a tenu de façon inflexible sa trajectoire - large - dans le virage n°4, ignorant superbement la Red Bull n°11 qui lui faisait. Le seul couac d'une course par ailleurs rondement menée, puisqu'elle lui offrit de repasser au 53e des 71 tours un Lewis Hamilton sans réaction au volant de sa Mercedes moribonde.
Pénalisé logiquement de cinq secondes pour sa négligence, le Britannique de 21 ans a aussi montré qu'il s'était endurci en zone mixte, et qu'il n'était plus le pilote trop gentil qu'il avait pu être lors de ses deux premières années en Championnat du monde. Avec la dose de mauvaise foi qui va avec. "C'était beaucoup de plaisir, c'était une bonne course, excitante, mais je suis déçu car nous aurions pu être deuxième", a-t-il déclaré. Sans sa pénalité de cinq secondes, il aurait effectivement pu finir devant Valtteri Bottas (Mercedes). "Je pense que dans ce premier tour (en fait au restart du 4e tour), c'était juste un fait de course : il a essayé de passer à l'extérieur ce qui était un peu stupide et il s'est sorti tout seul, a-t-il commenté. Je ne l'ai même pas poussé." Sergio Pérez aura apprécié le discours.
Il a pris le risque et pas moi
Et la suite a montré qu'il n'avait pas encaissé sa pénalité, estimant même ne pas avoir été traité de façon équitable par les commissaires. "De mon point de vue, si je veux comparer ce qui s'est passé entre Max et Lewis à Imola… A-t-il (Verstappen) eu une pénalité pour ça ? Non. C'est la même chose que ça", a-t-il argumenté, à propos de la manoeuvre que le pilote Red Bull avait faite au premier tour au Grand Prix d'Emilie-Romagne, qui avait conduit son rival de Mercedes à couper la premier chicane.
"C'était un restart et Sergio sait qu'il y a du gravier à l'extérieur de ce virage, a-t-il poursuivi. C'est en descente, c'est facile de passer large, et c'est juste ce qui s'est passé. Si on regarde en Formule 2 ou en Formule 3 et dans d'autres catégories, les gens qui essaient à l'extérieur et ne s'engage pas finissent dans les graviers. Le virage est comme ça." Les commissaires de course l'ont pourtant jugé autrement, et ont traité aussi sévèrement Sergio Pérez, coupable de deux écarts sur Charles Leclerc (Ferrari) plus tard. "Il a pris le risque et pas moi, a ajouté le natif de Bristol. Il ne s'est pas engagé dans le dépassement de la façon dont il aurait dû. Je ne pense donc pas que ce soit de ma faute, mais je ne distribue pas les pénalités…"
Mais pas de quoi gâcher le plaisir de ce troisième podium de la saison après Imola et Monaco, et cette troisième place au Championnat du monde Pilotes avec laquelle il flirte, à trois points du Mexicain. "Nous avons fait un pas en avant par rapport au week-end précédent, a-t-il estimé. Nous étions quatrième en qualification, à 0"25 de la pole position. Maintenant, nous sommes deuxièmes à 0"05 de la pole position."
Grand Prix d'Autriche
Bonus-malus : Verstappen, Red Bull King
04/07/2021 À 21:42
Grand Prix d'Autriche
Hamilton, plombé par l'aéro : "J'aurais pu être facilement deuxième"
04/07/2021 À 18:26