Ferrari n’aurait surement pas parié sur un podium dès la reprise de la saison. L’écurie au Cheval cabré avait pris une belle claque samedi en qualification, avec les septième et onzième places de Charles Leclerc et Sebastian Vettel. Finalement, grâce à quelques coups du sort et beaucoup de culot, Leclerc a pris la deuxième place de ce Grand Prix d’Autriche.

"Je suis très heureux, cette deuxième place c'est un peu comme une victoire pour nous. Je ne m'y attendais pas, c'est une belle surprise", a confié le pilote de la Scuderia. Le pilote a notamment pu profiter de la relégation d’Hamilton au quatrième rang pour une pénalité de cinq secondes après une manœuvre sur Alex Albon (Red Bull).

Grand Prix d'Autriche
"Verstappen, challenger des Mercedes ? C'est raté"
08/07/2020 À 07:45

Charles Leclerc esulta per il secondo posto in Austria

Crédit: Getty Images

Mais il a également su se montrer opportuniste, notamment lors de son dépassement de Pérez dans le virage N°2. Après une ligne droite à 322km/h - la Ferrari a eu du mal à atteindre cette vitesse tout au long de la course - Leclerc, tout juste derrière Pérez, a retardé son freinage pour le prendre à l’intérieur et lui passer devant. Une manoeuvre chirurgicale qui lui a permis de prendre la troisième place, puis de passer second après la relégation d’Hamilton.

"Ca prendra du temps"

Leclerc s’est néanmoins montré réaliste sur sa course et celle de sa Ferrari SF1000 qui a affiché de nombreuses limites que ce soit lors des qualifications ou lors du Grand prix : "Il y a eu des accidents, des abandons, c'était notre objectif de saisir chaque opportunité car notre rythme était insuffisant pour nous conduire à la deuxième position."

Il faudra pourtant attendre encore un peu avant de voir des évolutions sur sa monoplace. Ferrari a avoué que les modifications ne seraient pas visibles avant le troisième Grand prix de la saison, en Hongrie. Leclerc le sait et est prêt à se montrer patient : "Nous sommes loin du niveau que nous visions, mais nous devons garder la force mentale et travailler collectivement pour nous en sortir. Même si ça prendra du temps."

"Leclerc a une plus grande marge de progression que Verstappen"

Grand Prix d'Autriche
"Le Grosjean bashing, c'est facile, j'aurais bien aimé son explication sur sa sortie"
08/07/2020 À 07:39
Grand Prix d'Autriche
"Vettel ne veut pas arrêter la F1 mais c'est peut-être la F1 qui va l'arrêter"
07/07/2020 À 15:32