Faut-il déjà s'inquiéter ? Les quatre mois de confinement imposés au monde de la Formule 1 n'ont visiblement pas modifié le diagnostic fait après les deux sessions de tests, en février dernier sur le circuit de Montmelo. La Mercedes W11 y était apparue dominante devant une Red Bull RB16 remplie d'espoirs grâce à son moteur Honda évolué et une Ferrari SF1000 assez loin du compte. La première journée du Grand Prix d'Autriche, vendredi, a corroboré ces résultats.

Hamilton, Leclerc, Verstappen : les salaires des 20 pilotes de 2020

Grand Prix d'Autriche
"Verstappen, challenger des Mercedes ? C'est raté"
08/07/2020 À 07:45

Après son meilleur temps lors des essais libres 1, Lewis Hamilton a fixé le tour le plus rapide de la deuxième session en 1'04"304 sur le Red Bull Ring, et sa Flèche noire n'était pas la seule déjà au point lors de cette séance combinant roulages en rythme de qualification et de course, car son coéquipier Valtteri Bottas l'a encore secondé, à 0"197.

Verstappen en difficulté

Non contente, donc, d'être déjà en ordre de bataille, l'écurie six fois championne du monde des constructeurs a pu voir que les nouvelles pièces, faisant partie des évolutions programmées à l'origine pour apparaître de mars à juin, lui avaient permis de prendre de l'avance sur Red Bull et Ferrari. Car s'il faut se montrer prudent sur la présence de la Racing Point de Sergio Pérez à la troisième place de classement, à 0"641, le retard de la "rossa" de Sebastian Vettel, quatrième à 0"657, semble réaliste au vu des impressions de son directeur d'équipe et directeur technique. Mattia Binotto l'a avoué : il a choisi de faire un pas en arrière sur le développement de la SF1000 afin de corriger une erreur de design dans un premier temps, et retrouver une marge de progression plus intéressante dans un second.

"Vettel va leur échapper complètement, il va faire ce qu’il veut"

Et alors que des outsiders ont saisi leurs chances de grimper dans la hiérarchie en tirant un bon parti des pneus "tendre" - Daniel Ricciardo (Renault), Lando Norris (McLaren) et Lance Stroll (Racing Point) -, Max Verstappen (Red Bull), le vainqueur de la course ces deux dernières années, n'a pas paru très à l'aise, obligé de se contenter d'un chrono à 0"911.

"Verstappen champion du monde", "Ricciardo déchaîné"… Les paris audacieux des Fous du Volant

En manque de repères à l'issue de cette journée à domicile pour son équipe, le Néerlandais est sorti de la piste tout comme son coéquipier Alex Albon, Kimi Räikkönen (Alfa Romeo), Daniil Kvyat (AlphaTauri) et le débutant Nicholas Latifi (Williams).

Les trois Français du peloton se trouvent en deuxième partie de tableau, derrière leurs coéquipiers : Esteban Ocon (Renault) s'est classé 11e, Romain Grosjean (Haas) 16e et Pierre Gasly (AlphaTauri) 17e.

Grand Prix d'Autriche
"Le Grosjean bashing, c'est facile, j'aurais bien aimé son explication sur sa sortie"
08/07/2020 À 07:39
Grand Prix d'Autriche
"Vettel ne veut pas arrêter la F1 mais c'est peut-être la F1 qui va l'arrêter"
07/07/2020 À 15:32