Décidemment, les pole positions de Charles Leclerc ont un goût particulier en ce moment. En pole position suite à son crash lors de son Grand Prix national à Monaco il y a deux semaines, le pilote de la Principauté a validé une nouvelle position de pointe samedi à Bakou, sa neuvième en carrière, à cause d'un nouveau drapeau rouge qui a abrégé la Q3, dernier partie de la qualification du Grand Prix d'Azerbaïdjan.
Le film de la qualification
Le pilote de la "rossa" n°16 occupait la première place sur les écrans de chronométrage au moment des dernières tentatives contre le temps lorsque le Japonais Yuki Tsunoda (AlphaTauri) s'est crashé au virage n°5, qui avait déjà piégé Daniel Ricciardo (McLaren) en Q2. Perturbé par l'incident juste derrière lui, Carlos Sainz a aussitôt perdu le contrôle de sa Ferrari et tapé fort.
Grand Prix d'Azerbaïdjan
Les problèmes de pneus à Bakou liés à leurs "conditions d'utilisation", selon Pirelli
16/06/2021 À 07:53

Quatre drapeaux rouges

Confronté à des problèmes de réglages insolubles vendredi, Lewis Hamilton a opéré un rétablissement technique spectaculaire en signant le deuxième temps, à 0"232, tandis que Max Verstappen (Red Bull), victime d'un crash au virage n°15 lors du dernier entraînement, n'a pas caché sa déception en regard de son troisième temps.
Et puis, Pierre Gasly (AlphaTauri), le plus rapide des essais libres 3 et par qui la surprise aurait pu arriver, a dû se contenter du quatrième emplacement sur la grille de départ de la sixième manche du Mondial, devant Carlos Sainz (Ferrari) et Lando Norris (McLaren), placé sous enquête pour non-respect du deuxième des quatre drapeaux rouges brandis pendant cette séance, une première depuis le Grand Prix de Hongrie 2016. En effet, le Canadien Lance Stroll (Aston Martin) et l'Italien Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) ont provoqué l'interruptions des roulages en Q1, puis l'Australien Daniel Ricciardo (McLaren) en a fait de même suite à une erreur au virage n°5 en Q2.
Parmi les pilotes piégés par cette fin prématurée et qui comptaient sur un dernier tour pour se refaire, il y a les lieutenants des deux premiers au championnat, Sergio Pérez (Red Bull) et Valtteri Bottas (Mercedes), qui ont échoué aux septième et dixième places. En revanche, on attendait moins voire pas du tout Yuki Tsunoda (AlphaTauri) à ce niveau. Pour sa première en Q3, le Japonais a fait un peu mieux que Fernando Alonso (Alpine), qui avait montré une certaine vélocité lors des trois séances d'essais libres.
Gêné par le trafic, auteur d'une touchette, Esteban Ocon (Alpine) est sorti dès la Q2 avec le 12e temps, juste devant Daniel Ricciardo, qui pensait avoir trouvé une meilleure façon de dompter sa McLaren avant de rechuter brutalement.
Grand Prix d'Azerbaïdjan
"Le débrief du tour de formation dure une demi-heure avec lui" : Vettel, ce perfectionniste
15/06/2021 À 14:48
Grand Prix d'Azerbaïdjan
Un pneu d'Hamilton a failli éclater à cause d'un débris de Stroll selon Pirelli
07/06/2021 À 14:43