Des frictions de toutes parts, dimanche au départ du Grand Prix d'Emilie-Romagne, la deuxième manche du Mondial disputée à Imola. Sur une piste mouillée, le peloton s'est élancé en pneus sculptés, le run le plus long de la saison entre la grille de départ et le premier freinage, à Tamburello, a été l'objet de nombreux manœuvres risquées.
De la pole position, Lewis Hamilton en a été la première victime. Hésitant au démarrage, le Britannique a laissé Max Verstappen (Red Bull), troisième sur l'aire de départ, s'infiltrer sur sa gauche et arriver en position favorable au premier virage. Mais sans s'avouer vaincu, il a voulu reprendre l'avantage au tournant. En visant trop juste : la Red Bull n°33 était déjà engagée et la Mercedes n°44 n'a pas eu le temps de ralentir suffisamment. Un choc en a résulté, qui a cassé la cloison gauche à l'extrémité de l'aileron avant n°44.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
On peut souffler chez Alpine : la pénalité contre Räikkönen à Imola est maintenue
02/05/2021 À 20:04
La course neutralisée dans le premier tour par le crash de Nicholas Latifi (Williams), Lewis Hamilton a interrogé son équipe sur l'état de sa voiture. Son ingénieur lui a indiqué qu'il pouvait continuer la course ainsi, en deuxième position mais à distance.
Les commissaires de la FIA ont scruté l'incident sans ouvrir une enquête, jugeant qu'il s'agissait d'un fait de course.
Grand Prix d'Émilie-Romagne
Avec Verstappen, Hamilton face au défi de l'anti-Rosberg
21/04/2021 À 23:43
Grand Prix d'Émilie-Romagne
"L'écart entre McLaren et Ferrari est plus grand qu'il n'y paraît"
20/04/2021 À 15:11