Getty Images

Ferrari soupçonné de tricherie

Ferrari soupçonné de tricherie
Par F1i

Le 17/05/2018 à 08:29Mis à jour Le 17/05/2018 à 08:32

Ferrari gagnerait 20 chevaux de façon illégale en qualification à travers le système hybride. L'équipe va devoir s'en expliquer à Monaco.

Soupçonnée de manipulation sur le système hybride des groupes propulseurs de Formule 1, la Scuderia Ferrari pourrait être obligée de s’expliquer devant les instances techniques de la FIA lors du prochain Grand Prix, prévu à Monaco.

Plusieurs équipes rivales ont écrit à la FIA pour demander une clarification sur la façon dont Ferrari déploie la puissance électrique de son groupe propulseur.

Selon nos confrères du magazine allemand Auto Motor und Sport, Ferrari exploite une zone grise du règlement pour utiliser la batterie de son V6 turbo hybride de telle manière à gagner 20 chevaux supplémentaires de puissance en qualification.

Plusieurs écuries rivales soupçonnent le système hybride du moteur Ferrari de délivrer périodiquement plus de puissance en contournant les capteurs de mesure et en manipulant volontairement la résistance électrique de la batterie.Cela permettrait d’augmenter la capacité de la batterie, qui est actuellement fixée à 4 mega joules/tour par le règlement technique, et de bénéficier d’un surplus de puissance moteur.

Sebastian Vettel (Ferrari) au Grand Prix d'Espagne 2018
0
0