Getty Images

Libres 1 : Un meilleur temps et une inquiétude pour Bottas

Libres 1 : Un meilleur temps et une inquiétude pour Bottas

Le 10/05/2019 à 12:40Mis à jour Le 10/05/2019 à 13:16

GRAND PRIX D'ESPAGNE - Valtteri Bottas (Mercedes) a signé le tour le plus rapide des premiers essais, vendredi, mais il a dû rentrer précipitamment au stand à cause d'une fuite d'huile qui pose la question de l'état de son moteur. Avec un chrono de 1'17"951, le Finlandais a devancé les Ferrari de Sebastian Vettel et Charles Leclerc respectivement de 0"115 et 0"221.

Sentiments contrastés pour Valtteri Bottas à l'issue des essais libres 1 du Grand Prix d'Espagne, la 5e manche du Mondial 2019, vendredi sur le circuit de Montmelo. Auteur du meilleur temps en 1'17"951 en pneus "tendre" dans les dernières vingt minutes de roulage, le numéro 1 mondial de Mercedes est aussi rentré peu après pour un check de son moteur suite à une inquiétante fuite d'huile.

Essais libres 1 du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2019

Jusque-là, tout allait bien pour le Finlandais sur ce tracé limé cet hiver. Il avait testé les "medium" sur deux runs avant de passer aux "tendre" pour deux autres relais courts, pour un total de 19 tours. En donnant l'impression d'avoir les pilotes de Ferrari sous contrôle. Ils ne se sont pourtant pas ménagés. Dans un tour sur le fil du rasoir, Sebastian Vettel a même commis une erreur rare entre les virages n°12 et 13, en sortant légèrement. L'Allemand n'avait visiblement pas de marge. Il a finalement échoué pour 0"115, juste devant son coéquipier monégasque, Charles Leclerc, à 0"221.

Quatrième, Lewis Hamilton (Mercedes) s'est concentré sur des runs en "tendre" sans pousser si l'on en juge son chrono à 0"624. Devant Romain Grosjean (Haas), qui juste sous la seconde, a lancé le match avec McLaren pour le titre le "meilleur des autres". Le Français a tout mis 0"012 au désormais seul pilote espagnol du peloton, Carlos Sainz (McLaren). Kevin Magnussen (Haas), Pierre Gasly (Red Bull), Daniil Kvyat (Toro Rosso) et Nico Hülkenberg (Renault) ont complété le Top 10.

Avec une nouvelle version fiabilisée du Renault, Daniel Ricciardo s'est tenu à 1"560, devant un Max Verstappen (Red Bull) perturbé par une fuite d'huile sur son Honda.

On a vu peu d'écarts ou de sorties de piste sur ce tracé que les pilotes connaissent par cœur, mais dans la dernière minute, Lance Stroll (Racing Point) a tapé au n°9. La sanction pour une roue mise dans l'herbe. Problème : il roulait avec une nouvelle suspension.

0
0