Getty Images

Pour Wolff, Bottas n'a pas la capacité d'Hamilton pour chasser une voiture et la doubler

Pour Wolff, Bottas n'a pas la capacité d'Hamilton pour chasser une voiture et la doubler

Le 10/09/2019 à 14:22Mis à jour Le 10/09/2019 à 14:47

GRAND PRIX DE MONZA - Malgré la défaite de Mercedes à Monza, Toto Wolff reste positif. Pour le directeur exécutif de l'écurie allemande, qui a tenu à féliciter Charles Leclerc et Ferrari, la monoplace de Valtteri Bottas était même la plus rapide sur le circuit italien.

À deux contre un, c'est normalement toujours plus simple. Mais pas cette fois. Intraitable et imperturbable, Charles Leclerc a résisté seul, dimanche, à Monza, aux deux Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Malgré un écart régulièrement sous la seconde, les Flèches d'Argent ne sont pas parvenues à atteindre leur cible. En cause, notamment, une unité de puissance inférieure à celle de Ferrari.

Bottas doit "travailler"

Fair-play, Wolff a également tenu à féliciter la Scuderia pour sa victoire à domicile, affirmant que Charles Leclerc est "un pilote au talent formidable". Concernant les siens, et notamment Valtteri Bottas, coupable de plusieurs erreurs en fin de course, au moment où il s'était rapproché du Monégasque, le dirigeant autrichien affirme qu'il doit "travailler" sur cet aspect.

Formel 1 | Christian "Toto" Wolff

Formel 1 | Christian "Toto" WolffGetty Images

"Il semble que Valtteri souffre un peu pour extraire le maximum de performance, quand il roule juste derrière une voiture. Lewis, dans cette position, peut se rapprocher davantage, et se placer dans une situation où il peut tenter un dépassement", estime-t-il. "Mais sur le plan positif, son pilotage a été formidable à Monza, il était vraiment rapide. Probablement, en termes de chronos purs, c’était notre voiture la plus rapide", assure Toto Wolff. Un maigre lot de consolation pour lui et Mercedes.

"J'ai essayé tout ce que je pouvais", répond le Finlandais

De son côté, Valtteri Bottas a donné sa version des faits concernant sa fin de course. "Au début du dernier relais, j’avais un peu plus de cinq secondes à rattraper (sur Leclerc et Hamilton). Donc, bien sûr, idéalement, j'aurais mieux géré les pneus, mais si je voulais avoir une chance de gagner la course, je devais accélérer, ce qui a coûté cher à mes pneus", explique le Finlandais à Racefans.net.

"Au cours des quatre derniers tours, j’ai eu quelques problèmes avec mes medium (...) Je pense que Lewis avait aussi des problèmes similaires, poursuit-il. Selon nos calculs, pour avoir une chance réelle de le dépasser, nous avions besoin d’une différence de rythme d’une seconde et j’avais atteint le maximum de cinq dixièmes au moment où je me suis rapproché de Charles." En conclusion, Bottas confie avoir "tout tenté" pour remporter la course. En vain.

0
0