Formule 1
Grand Prix de Bahreïn

Bottas, première !

Partager avec
Copier
Partager cet article

Valtteri Bottas (Mercedes) a décroché sa première pole position en carrière lors du Grand Prix de Bahreïn 2017

Crédit: Getty Images

ParJulien Pereira
15/04/2017 à 16:02 | Mis à jour 15/04/2017 à 16:56
@Jap_Pereira

GRAND PRIX DE BAHREÏN - Valtteri Bottas (Mercedes) s'est payé son coéquipier Lewis Hamilton et Sebastian Vettel (Ferrari) pour s'offrir la pole position, sa première en carrière, ce samedi à Sakhir.

On attendait Lewis Hamilton (Mercedes) ou Sebastian Vettel (Ferrari), on a finalement eu Valtteri Bottas (Mercedes). Ce samedi, à Sakhir, le Finlandais a volé la vedette aux deux leaders du Mondial en s'adjugeant la première pole position de sa carrière. Dans son dernier tour lancé, le pilote de 27 ans s'est payé son voisin de box pour 23 petits millièmes. Vettel n'a jamais été dans le coup et a concédé plus de 4 dixièmes au poleman.

Saison 2017

"Je vais vous paraître arrogant mais je pourrais battre Hamilton et Vettel avec une autre voiture"

15/04/2017 À 10:14

Il n'y a pas eu de match. En tout cas, pas celui tant espéré, qui devait mêler quatre pilotes à l'exercice du tour rapide. Alors Bottas en a profité pour challenger son encombrant coéquipier pour la première fois de la saison. D'abord en retrait au terme du premier run, le Finlandais a sorti un tour d'anthologie pour souffler, en 1'28"769, la position de pointe à Hamilton, auteur des pole à Melbourne et à Shanghai.

Ferrari, qui avait fait illusion lors des essais libres sous des températures caniculaires, n'a vraisemblablement pas pu offrir une monoplace aussi performante à la tombée de la nuit. Les 478 millièmes concédés par Vettel sur la référence en sont une première preuve, et la cinquième position de Kimi Räikkönen, battu par Daniel Ricciardo (Red Bull) en est une autre. L'impression laissée par Max Verstappen (Red Bull) lors de la troisième séance d'essais libres n'a pas obtenu confirmation, puisque le prodige batave a échoué au sixième rang, à près d'une seconde.

Les Français, eux, avaient d'autres raisons de se satisfaire. Derrière les trois écuries de pointe, Renault a installé Nico Hülkenberg à la 7e place et Jolyon Palmer à la 10e. Perdu dans ses réglages aux essais, Romain Grosjean (Haas) a accroché la Q3 et la neuvième place sur la grille. L'ex pilote Lotus ne pouvait certainement prétendre à mieux. Esteban Ocon (Force India) a su se contenter du 14e rang alors que son coéquipier Sergio Pérez n'a pas passé la Q1. Reste à confirmer en course, où le jeune tricolore a systématiquement été battu par le Mexicain.

Grand Prix de Bahreïn

Horner furieux après la perte du T-wing de Bottas : "Cela nous a coûté plusieurs milliers d’euros"

14/04/2017 À 18:05
Grand Prix du 70e anniversaire

Bonus-malus : Verstappen diabolique, Hamilton distrait, Vettel grognon

10/08/2020 À 06:17
Dans le même sujet
Formule 1Grand Prix de BahreïnFerrariRed BullPlus
Partager avec
Copier
Partager cet article