Getty Images

Ocon, qualifié troisième, pas sûr de rester en F1 mais soutenu par Hamilton et Vettel

Ocon, qualifié troisième, pas sûr de rester en F1 mais soutenu par Hamilton et Vettel

Le 25/08/2018 à 19:54Mis à jour Le 25/08/2018 à 20:14

GRAND PRIX DE BELGIQUE - Esteban Ocon a plaidé sa cause en se qualifiant troisième, samedi à Spa-Francorchamps. Le Français, qui ne devrait pas terminer la saison chez Force India, a eu le soutien de Lewis Hamilton (Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari).

La pluie crée des écarts énormes. 0"726 cette année, c'est même le plus gros delta entre le premier et deuxième à Spa-Francorchamps depuis la pole de Juan Pablo Montoya devant Ralf Schumacher en 2001. Pas étonnant donc qu'Esteban Ocon ait encaissé 3"672 pour faire un troisième plus que méritant à l'issue de la qualification du Grand Prix de Belgique, samedi. Dans le chaos de Spa, le Français a joué crânement sa chance, jusqu'au bout.

Au volant de sa Force India, en début de Q3, il a été le seul, avec son coéquipier Sergio Pérez, à rester en piste pour un tour sous l'orage en "super tendre", quand le reste du plateau est rentré passer des "intermédiaire". La grosse chaleur vécue dans le raidillon d'Eau rouge par le Mexicain et sa grande difficulté à rejoindre son box l'auront ramené à la raison.

Mais l'obligation de montrer encore sa valeur - déjà reconnue - sur le marché des transferts l'ont conduit à prendre des risques pour délivrer le meilleur, au bout du compte. Juste devant son coéquipier. "C'est génial d'être en troisième position après les moments difficiles vécus par l'équipe", a réagi le Normand de 21 ans, qui sera sans doute bientôt le grand perdant de la reprise de l'équipe indienne.

Le pilote de la filière Mercedes - Toto Wolff est son manager - devrait en effet laisser sa place tôt au tard - on parle du Grand Prix du Japon - au fils du milliardaire Lawrence Stroll, le père de Lance, pilote Williams, et nouveau propriétaire de l'équipe.

Vettel : "Ça en dit suffisamment après une séance comme ça"

Pour l'heure, sa meilleure performance en qualification (il s'était qualifié 5e à Monza en 2017 avant la rétrogradation de deux concurrents) ne lui a pas offert de porte de sortie dans un team compétitif car Williams, équipe la moins compétitive du plateau, est son point de chute le plus probable. Mais il a reçu un soutien de poids, samedi. "Le meilleur pilote devrait être dans la voiture, on ne devrait pas laisser quelqu'un de plus riche à la place. Ça veut dire que le mode de fonctionnement de notre sport est mauvais", a lâché Lewis Hamilton. "J'ai toujours été un supporter d'Esteban. Il se conduit de façon exceptionnelle sur la piste et en dehors."

L'autre quadruple champion du monde a aussi plaidé sa cause. "C'est très bien d'avoir une troisième place qualificative à son actif, avec une voiture qui n'en a pas le niveau", a appuyé Sebastian Vettel (Ferrari). "Je pense que ça en dit suffisamment après une séance comme ça, assez chaotique, et les erreurs sont faciles à commettre."

"Je suis très heureux d'entendre cela de la part de ces deux grands champions", a réagi Esteban Ocon. "Je veux courir l'an prochain, je suis sûr que Mercedes va prendre les bonnes décisions pour moi et que cela va s'arranger."

Q3 - Grand Prix de Belgique 2018
0
0