Pourquoi McLaren est-elle la bonne équipe pour vous ?
Lando Norris : Sans vouloir paraître arrogant, je crois que j'ai eu un impact sur l'équipe. Ces trois dernières années, j'ai passé beaucoup de temps à l'usine, avec les mécanos et les ingénieurs sur les circuits, à prépN4M arer les week-ends, à remballer après. Je suis sûr que les autres pilotes le font aussi mais c'est très important pour moi. Je ne me pointe pas juste pour piloter puis oublier tout le monde. J'ai l'impression d'être une partie importante de l'équipe et j'essaye de les aider autant que possible, de rapprocher les gens et de leur donner plaisir à travailler pour McLaren. Je veux qu'ils aient l'impression de faire plus que leur travail, leur donner envie de gagner à nouveau. Je suis arrivé à un moment où l'équipe se restructurait, nous avons grandi ensemble et sommes devenus meilleurs ensemble. On est comme une grande famille, on veut le meilleur les uns pour les autres.
Red Bull et l'apport de Pérez, Russell plutôt que Bottas, les courses "sprint" : écoutez Les Fous du volant avec Jean-Eric Vergne
Grand Prix de Grande-Bretagne
Facture doublée pour Red Bull et "quelques rounds avec Tyson Fury" pour Verstappen
23/07/2021 À 21:10
Et vous, comment avez-vous évolué ?
J'ai aussi changé en tant que personne. J'ai d'autres centres d'intérêts, une meilleure idée de ce que je veux accomplir dans les prochaines années sur les circuits mais aussi en dehors, avec mon équipe d'esport Quadrant. Je ne veux pas que ma vie se résume à la F1. Je veux avoir d'autres passions et qu'elles prennent de l'ampleur. En grandissant, vous apprenez à mieux organiser votre temps. Voir ma famille, mes amis, faire ces choses que j'aime m'aide à être meilleur pilote.

Vergne : "Russell mérite cent fois plus sa place que Bottas chez Mercedes"

Les écuries n'apprécient pas toujours que leurs pilotes aient d'autres activités...
L.N. : La F1 est ma priorité. Et mes activités hors F1 sont aussi gérées par d'autres personnes, ce qui va rester le cas pendant au moins les cinq prochaines années. Quadrant, le streaming, etc., c'est ce que je fais quand j'ai du temps libre. Ça n'a pas de conséquence sur mon implication en F1. McLaren comprend que c'est ce dont j'ai besoin. Eux-mêmes sont de plus en plus intéressés par l'esport et les courses virtuelles. L'équipe n'est plus la même, elle explore d'autres domaines, ça n'est plus seulement une écurie de F1. Nous sommes d'excellents partenaires.
Que voulez-vous accomplir avec McLaren ?
L.N. : L'évidence est de gagner un titre avec McLaren.

"Avec les courses sprint, on touche à l'ADN de la F1"

Avec le temps, vous semblez plus sérieux. Avez-vous mûri ou travaillé votre image ?
L.N. : Un peu des deux. Je suis toujours moi-même, je ris toujours trop et je souris beaucoup. Mais, quand je suis arrivé en F1, certaines personnes ne m'ont pas pris au sérieux parce que je suis différent de beaucoup de pilotes de ces dernières années. Ça n'est pas grave et ça ne veut pas dire que je dois changer, je respecte les autres opinions. Je veux être moi-même et m'amuser, mais, quand je pilote, je vais aussi vite que possible, je travaille super dur avec les ingénieurs et je prends tout ça aussi sérieusement que possible. Je crois que j'ai changé un peu à cause de ça: pour que ces gens me prennent au sérieux. Je pense que, jusque-là cette année, j'ai prouvé que je suis un bon pilote, et que je veux faire partie des meilleurs.
Grand Prix de Grande-Bretagne
"J'ai trouvé la pénalité sévère" : Mercedes défend Hamilton après le crash avec Verstappen
21/07/2021 À 18:12
Grand Prix de Grande-Bretagne
Chez Red Bull, une facture qui "fait mal" et la menace de pénalités pour... Verstappen
20/07/2021 À 22:34