Tout est en place pour la première bataille à quatre de la saison. Vendredi, les essais libres 2 du Grand Prix de Grande-Bretagne, la dixième manche du championnat du monde 2022, ont livré un verdict excitant en regroupant Carlos Sainz (Ferrari), Lewis Hamilton (Mercedes), Lando Norris (McLaren) et Max Verstappen (Red Bull) en 0"207 exactement.
Regardez le ePrix de Formule E de Marrakech en direct sur Eurosport samedi 2 juillet
Saison 2022
Binotto persiste et signe : "J'ai eu une très bonne équipe pour la stratégie"
IL Y A 21 HEURES
A Ferrari et Red Bull, les deux écuries qui se sont partagé pole positions et victoires depuis le début de la saison, s'est en effet ajouté Mercedes, et McLaren. Comme espéré sur ce circuit de Silverstone quasiment dépourvu de bosses, les Flèches d'argent ont trouvé un terrain d'expression idéal en roulant avec une garde au sol très basse, sans être affectées par le marsouinage fou ou les rebondissements insupportables qui avaient gâchées ses sorties jusque-là, et même causé des maux de dos à Lewis Hamilton. Et les modifications apportées aux W13 (ailerons, fond plat, etc…) ont fait le reste.
Après un premier entraînement sans enseignement notable sur une piste mouillée - 10 pilotes chronométrés, le plus rapide à 14 secondes des temps sur le sec -, le second entraînement a jeté les bases d'une hiérarchie prometteuse pour le spectacle. Concrètement, Carlos Sainz a dominé les débats avec un tour en 1'28"942, que Lewis Hamilton a approché à 0"163, Lando Norris (McLaren) à 0"176 et Max Verstappen (Red Bull) à 0"207.

30 millions d'euros pour Verstappen, 45 pour Hamilton : le salary cap les menace

Russell pas à l'aise

Néanmoins, si l'Espagnol et les Britanniques ont passé une session sans histoire, le Néerlandais a connu quelques contre-temps un peu inquiétants avec sa RB18. Il a signalé des "bruits étranges" en début de roulage, il est ensuite resté longtemps à son stand, visiblement en raison de dommages au nouveau fond plat installé sur sa monoplace. Avec 18 tours couverts, il a été l'un des moins vus en piste, en comparaison par exemple des 29 tours bouclés par Lando Norris (McLaren).
Un peu détaché de ce quatuor, Charles Leclerc (Ferrari), cinquième, a concédé 0"462, et a roulé seul dans sa classe car derrière lui, Fernando Alonso, au volant d'une Alpine prise de marsouinage, a lâché 0"753. Sergio Pérez (Red Bull), George Russell (Mercedes), peu à l'aise, Daniel Ricciardo (McLaren) et Lance Stroll (Aston Martin), ont complété le Top 10.
Grand Prix de Hongrie
Pole de Russell, menace sur Verstappen, offensive Ferrari et Alpine : le GP en questions
30/07/2022 À 21:32
Grand Prix de Hongrie
Leclerc va-t-il avoir peur ? "Je ne vais pas changer mon style de pilotage"
30/07/2022 À 19:23