Helmut Marko en avait déjà dit beaucoup sur la rétrogradation de Pierre Gasly. Mais peut-être pas encore assez à son goût. Le grand manitou de la filière Red Bull a donc appuyé son propos, le week-end dernier, en marge d'une épreuve de Super Fomula, championnat où le pilote français avait d'ailleurs dû s'exiler, en 2017, faute de place en F1.

Pierre Gasly, rétrogradé de Red Bull à Toro Rosso

Crédit: Getty Images

Formule 1
Marko pas tendre avec Gasly : "Il a des problèmes dans le trafic, il n'aime pas doubler"
15/08/2019 À 08:47

Le dirigeant autrichien a ainsi pu répondre à ceux qui s'étaient étonnés du changement de position radical de l'écurie : durant le Grand Prix de Hongrie, le 4 août dernier, elle avait assuré, par la voix de son directeur Christian Horner, que Gasly conserverait son baquet jusqu'à la fin de saison. Huit jours avant, donc, d'officialiser son remplacement par Alex Albon.

"Il n'a pas réussi à faire une seule tentative de dépassement" sur Sainz

Est-ce la performance du Rouennais au Hungaroring qui a convaincu l'écurie de faire machine arrière ? Marko a évidemment répondu par l'affirmative au média japonais Autosport Web : "Le fait que Pierre ait terminé derrière Carlos Sainz et à un tour des autres a été l'élément déclencheur. Non seulement il a perdu des places au départ mais en plus, il n'a pas réussi à faire une seule tentative de dépassement, alors qu'il avait un meilleur rythme que l'Espagnol."

Le responsable avait déjà avancé ce même argument à plusieurs reprises. L'épreuve hongroise lui a permis de tirer un exemple concret. Et il ne voit qu'un "problème mental" pour expliquer les différences énormes entre les performances de Max Verstappen, actuel troisième du Championnat avec 181 points, et Gasly, sixième avec 63 unités. "Pierre était rapide sur un tour jusqu'à la saison dernière et il n'avait pas de problème pour dépasser en course, a noté Marko. Cette année, ce n'est pas le cas."

Le consultant de l'écurie Red Bull ne s'est pas gêné non plus pour rappeler que le pilote de 23 ans avait subi deux accidents importants lors des tests de pré-saison, estimant qu'il n'a jamais réussi "à se débarrasser de la responsabilité" de ces crashes. Il faut dire que la tâche n'était pas évidente : après ces deux incidents, Helmut Marko s'était lamenté, devant la presse, qu'ils aient provoqué d'importants retards dans le programme de développement de la monoplace, et même une pénurie de pièces.

Pierre Gasly (Red Bull) parle avec son "team consultant" Helmut Marko - 28 juillet à Hockenheim

Crédit: Getty Images

Grand Prix de Belgique
Red Bull a tranché : Gasly rétrogradé chez Toro Rosso, Albon promu
12/08/2019 À 10:57
Grand Prix de Hongrie
Bonus-malus : Coup de génie de Mercedes, leçon d'humilité pour Verstappen
04/08/2019 À 22:25