Il fallait bien la pluie pour voir une Ferrari, cinquième voiture du plateau après un début de saison chaotique, finir en haut de la feuille des temps. Vendredi après-midi au Hungaroring, Sebastian Vettel a surfé sur une piste détrempée en pneus "pluie" en 1'40"464 pour poster sa SF1000 devant tout le peloton.

Grand Prix de Hongrie
Ferrari et ses boulets rouges
16/07/2020 À 04:10
https://imgresizer.eurosport.com/unsafe/0x0/filters:format(jpeg):focal(1264x718:1266x716)/origin-imgresizer.eurosport.com/2020/07/17/2851616.jpg

L'Allemand, à la recherche d'un point de chute pour 2021 depuis qu'il sait que la Scuderia ne le gardera pas, a devancé Valtteri Bottas (Mercedes) de 0"272 et son futur remplaçant, Carlos Sainz (McLaren), de 1"320.

Habituées aux accessits depuis le début de la saison, les Racing Point - dites "Mercedes roses" - de Sergio Pérez et Lance Stroll ont figuré aux quatrième et cinquième rangs, à respectivement 1"916 et 2"006. Devant Pierre Gasly (AlphaTauri) auteur du sixième temps à 2"124, soit un cran au-dessus Max Verstappen (Red Bull), qui a attendu la fermeture de la piste pour se faire une idée plus précise de conditions que tout le monde pourrait retrouver samedi.

Romain Grosjean (Haas), Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) et Charles Leclerc (Ferrari) se sont classés huitième, neuvième et dixième.

Sept pilotes se sont contenté d'un ou plusieurs tour d'installation dont Lewis Hamilton (Mercedes).

Grand Prix de Hongrie
"Chez Red Bull, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas"
22/07/2020 À 23:24
Grand Prix de Hongrie
"Quatre ou cinq voitures dans le même tour, impossible de continuer comme ça"
21/07/2020 À 19:32