Getty Images

Ricciardo, le sursaut que Renault attendait

Ricciardo, le sursaut que Renault attendait

Le 25/05/2019 à 19:29Mis à jour Le 25/05/2019 à 19:59

GRAND PRIX DE MONACO - Daniel Ricciardo a piloté en vainqueur de l'édition 2018, en qualification, samedi. Au volant d'une Renault dont il paraît capable de masquer les insuffisances dans les rues de la principauté, l'Australien a de quoi viser un accessit.

Daniel Ricciardo pourrait déprimer. Ça fait un an qu'il n'a plus gagné, un an qu'il n'est plus monté sur un podium aussi. Mais samedi, l'Australien a répondu présent. Dans les rues monégasques de son dernier triomphe en Formule 1, il a égalé sa meilleure qualification de la saison - une septième place - là où ça comptait sûrement le plus. "Ils n'ont pas été au niveau que l'on connaît d'eux", avait lancé Cyril Abiteboul, avant le 6e rendez-vous du championnat du monde 2019, à propos de ses pilotes.

Le transfuge de Red Bull ne pouvait rien redire à cela. Mais il n'était pas le seul en cause. "Le châssis n'est pas tout à fait au niveau de nos objectifs de développement", avait reconnu le directeur d'équipe français. Un euphémisme tant la RS19 de Nick Chester n'a clairement pas franchi le palier attendu.

Monaco a l'avantage d'être l'un des seuls circuits de l'agenda où le pilote prend une part prépondérante au résultat. Septième à 1"052 du poleman Lewis Hamilton (Mercedes), à 0"475 de Max Verstappen (Red Bull), troisième, Daniel Ricciardo a donc fait le job et peut espérer un Top 6. C'est même du sixième emplacement qu'il partira dimanche à 15h10, suite à la rétrogradation de Pierre Gasly (Red Bull). Pour atteindre ce but, il devra sûrement battre Kevin Magnussen (Haas). Rien d'impossible.

"Je suis satisfait du résultat final, notamment vu d'où nous partions jeudi, a déclaré "Banana Dan", 16e des essais libres 2 à 1"770. Nous avons effectué quelques changements audacieux, y compris après les essais libres 3, mais le fait d'aller encore plus loin a porté ses fruits. L'équipe est bien revenue dans le match aujourd'hui et nous pouvons nous en réjouir. Nous avions un bon rythme de la Q1 à la Q3 et c'était crucial étant donné l'importance de la qualification ici. Certaines variables pourraient rendre les choses intéressantes et je ne serais pas déçu s'il pleut au réveil dimanche matin ! Qu'importe, je serai prêt qu'il fasse sec ou humide !"

Daniel Ricciardo (Renault) au Grand Prix de Monaco 2019

La pluie dimanche ?

Si Daniel Ricciardo a vu la Q3 pour la troisième fois de la saison, Nico Hülkenberg n'a toujours qu'un Top 10 à son actif, à Shanghai. Finalement onzième, il lui a manqué 0"062 pour prendre la place de Carlos Sainz (McLaren) dans la dernière session. Mais ça se joue souvent à ça.

"J'avais l'impression que la voiture avait le potentiel d'entrer en Q3, a expliqué l'Allemand. C'est donc un peu décevant de terminer onzième, mais c'était très serré et j'ai peut-être attaqué trop fort en surpilotant par endroits même si ce ne sont que des détails. Nous pouvons être encouragés par notre expérience de l'an passé puisque j'étais également parti onzième avant que nous ne réussissions à marquer des points. Nous allons enfiler nos plus gros gants de boxe afin de nous battre dimanche ! Nous avons quelques options stratégiques avec le choix libre de pneus au départ."

Du côté de la technique, le discours a aussi changé. Plus optimiste. "Nous pouvons être très satisfaits de notre septième place, mais elle est aussi un peu amère à certains égards, a commenté le directeur sportif Alan Permane. Nous avions le sentiment d'avoir le rythme pour faire entrer nos deux voitures en Q3. Nico l'a manquée de peu en bloquant ses freins au huitième, puis au dixième virage, mais il est difficile de boucler un tour parfait à Monaco. Les pilotes et leurs équipes d'ingénieurs ont réussi à revenir dans le rythme après un jeudi décevant. Nous surveillerons la météo, car il pourrait bien pleuvoir, mais nous espérons une course propre pour mettre les deux monoplaces dans les points." Ce serait une première depuis le Grand Prix des Etats-Unis 2017.

0
0