Charles Leclerc aurait aimé écrire l'histoire mais il s'en contentera volontiers ! Samedi, le pilote de Ferrari est devenu le premier Monégasque à signer la pole position en Principauté, mais il est rentré à pied à son garage, sans jubilation particulière, après avoir laissé sa "rossa" endommagée sur le circuit. Il détenait le meilleur temps lorsqu'il a heurté le rail à la sortie du esse, brisant instantanément la suspension avant droite de sa SF21.
Le film de la qualification
Ce coup de théâtre est intervenu dans la dernière minute de la Q3, ultime partie de la qualification, et a empêché Max Verstappen (Red Bull) de finir son tour chrono. Le Néerlandais venait de battre le temps intermédiaire du premier secteur, et il a du lever le pied et se contenter de la deuxième place sur la grille de départ du Grand Prix de Monaco, la cinquième manche du Mondial.
Grand Prix de Monaco
Leclerc craint d'être rétrogradé : "Je ne sais pas si je partirai premier ou dernier"
22/05/2021 À 15:35
Qui sont les membres du "club des milliardaires" dénoncés par Hamilton ?
Victime collatérale plus relative, Lewis Hamilton (Mercedes) comptait sur un dernier tour lancé pour remonter de la septième place.

Gasly devant Hamilton

Auteur de sa 8e pole position en carrière, sa première depuis le Grand Prix du Mexique 2019, Charles Leclerc ignore cependant si la boîte de vitesses de sa SF21 n'a pas souffert dans le choc. Car un changement de transmission lui ferait perdre le bénéfice de son bien avec une rétrogradation de cinq places.
Le plus rapide au terme d'un gros tour d'attaque bouclé en 1'10"346, le natif de Monte-Carlo a battu Max Verstappen de 0"230 et Valtteri Bottas (Mercedes) de 0"255. En verve jeudi, lors de la première jour des essais, en essais libres 3 et même encore en Q1, son coéquipier Carlos Sainz a perdu de la compétitivité, et ce n'est que de justesse qu'il s'est assuré une place sur la deuxième ligne, 0"009 devant Lando Norris (McLaren).

Ricciardo 12e, Alonso 17e

Pierre Gasly (AlphaTauri) sixième à 0"554 sur le circuit le plus court de la saison (3,340 km), Lewis Hamilton (Mercedes) se retrouve donc sur l'emplacement le plus éloigné sur une aire de départ depuis le Grand Prix d'Allemagne 2019. Sebastian Vettel valeureux huitième au volant de son Aston Martin, Sergio Pérez (Red Bull) et Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) étaient les deux derniers participants de cette Q3. Pour le Mexicain, c'est une nouvelle contre-performance vu la prestation de Max Verstappen, et pour l'Italien, une nouvelle preuve qu'il est devenu le leader chez Alfa Romeo.
Dans la seconde partie de grille, la logique a été respectée au vu du déroulement des essais et les plus déçus s'appellent Esteban Ocon (Alpine), Daniel Ricciardo (McLaren) et Fernando Alonso (Alpine), respectivement 11e, 12e et 17e. Et le plus frustré se nomme Mick Schumacher. Le débutant allemand, fils de Michael, septuple champion du monde et quintuple, a tapé fort au virage du Casino dans la dernière minute des essais libres 3, et Haas ne pouvait réparer sa monoplace à temps, considérant les dégâts causés.
Grand Prix de Monaco
Le match est lancé : "Piqué au vif par Hamilton, Verstappen lui a répondu"
25/05/2021 À 16:57
Grand Prix de Monaco
"Prisonnier à Monaco, Hamilton a été de mauvaise foi"
25/05/2021 À 16:57