Ce n'est pas le fiasco de la quatorzième place qualificative de l'édition 2017, mais en son for intérieur, Lewis Hamilton sait qu'il est confronté au même problème qu'à l'époque. Content de ses réglages jeudi et su potentiel de sa W12, le Britannique a fait de la figuration samedi, autant en essais libres 3 qu'en Q1, Q2 ou Q3. C'est assez rare pour le signaler, mais il n'a pas signé le moindre meilleur temps sur l'événement avant le départ de la cinquième manche du Mondial, dimanche à 15h.
Le film de la qualification
Samedi, Lewis Hamilton s'est classé septième à 0"749 du temps de la pole position réalisée par la Ferrari de Charles Leclerc (Ferrari). Sans trop comprendre ce qui a pu dégrader son comportement en deux jours.
Grand Prix de Monaco
Une pole aidée par un crash : Leclerc refuse la théorie du complot, Verstappen et Sainz enragent
22/05/2021 À 17:23
Qui sont les membres du "club des milliardaires" dénoncés par Hamilton ?
"La voiture ne se comportait pas trop mal jeudi, mais nous avons fait quelques changements et elle était très mauvaise aujourd'hui, donc nous allons devoir tout reprendre de zéro, a expliqué le n°1 mondial, qui partira cinq rangs derrière son rival dans la course au titre, Max Verstappen (Red Bull). De mon côté, j'ai eu un énorme manque d'adhérence sur la piste, donc j'ai essayé de forcer et d'attaquer pour obtenir plus, mais sans résultat : ça ne s'améliorait pas. Donc dans l'ensemble, c'est une journée difficile."
https://i.eurosport.com/2021/05/20/3136539.jpg

Confiance entamée

Néanmoins, son coéquipier Valtteri Bottas est parvenu à limiter les dégâts avec un troisième temps, à 0"255 du Monégasque, et à 0"015 de Max Verstappen, posté en première ligne. De toute évidence, il a été en mesure d'obtenir quelque chose de la voiture, mais nous avons vraiment eu quelques problèmes aujourd'hui. Il est presque impossible de doubler à Monaco et de là où nous partons, ce sera le cas avec des voitures qui ont des performances similaires."
"Lewis a été incapable de faire monter les pneus en température comme Valtteri", a noté Andrew Shovlin, l'ingénieur en chef.
"Toute la journée durant, nous avons galéré avec le grip sur la voiture de Lewis et ça lui a coûté de la confidence aux essais et ça a duré jusqu'en qualification. Nous avons bossé dur pour comprendre pourquoi", a précisé Toto Wolff, le directeur d'équipe de Mercedes.
Grand Prix de Monaco
Le match est lancé : "Piqué au vif par Hamilton, Verstappen lui a répondu"
25/05/2021 À 16:57
Grand Prix de Monaco
"Prisonnier à Monaco, Hamilton a été de mauvaise foi"
25/05/2021 À 16:57