Ce Grand Prix de Russie devait être celui d'une 91e victoire pour Lewis Hamilton, synonyme de record égalé de Michael Schumacher. L'Anglais s'était donné toutes les chances de la conquérir en s'octroyant la pole position, et rien ou si peu de choses paraissaient pouvoir le détourner de ce destin doré. On avait oublié qu'il ne connaissait pas le règlement sur le bout des doigts, et qu'il pouvait commettre une faute lourde de conséquences. Avant même le départ de la dixième manche du Mondial.

Dimanche, le sextuple champion du monde a perdu la course avant de la démarrer, en effectuant un ultime test de départ hors zone. Non pas en bout de la pit lane, mais sur la piste même. Pour cette erreur de positionnement et la dangerosité que cela représentait, le pilote de la Mercedes n°44 a reçu deux pénalités de cinq secondes, qu'il a purgées lors de son pit stop, et qui l'ont écarté de la route de la victoire.

Grand Prix de Russie
Coup de théâtre : Hamilton écope d'une double pénalité !
27/09/2020 À 11:40

Une fois installé en tête, son coéquipier Valtteri Bottas n'a pas manqué l'occasion de remporter son deuxième succès de la saison. Sur ce circuit de Sotchi, théâtre de sa première victoire en Formule 1 en 2017, d'une victoire servie sur un plateau d'argent à son coéquipier sous fond de consignes d'équipe en 2018, le Finlandais a clos les débat en empochant le point bonus du meilleur tour en course.

Verstappen tient son rang

Max Verstappen (Red Bull) éblouissant deuxième en qualification, a tenu son rang jusqu'au 53e tour final, une bonne quinzaine de secondes devant Lewis Hamilton, énervé à l'annonce de sa pénalité en début de course, et d'une humeur encore massacrante devant le micro, à l'arrivée.

Sergio Pérez (Racing Point) solide quatrième comme aux essais, Daniel Ricciardo a obtenu un top 5 pour Renault, complété par la septième place d'Esteban Ocon, qui rapproche l'écurie d'Enstone de la troisième place au Championnat du monde des constructeurs.

Charles Leclerc, sixième, a été bien le seul à faire bonne figure chez Ferrari car Sebastian Vettel a achevé son médiocre week-end au 13e rang à un tour, coincé entre la Haas de Kevin Magnussen et l'Alfa Romeo de Kimi Räikkönen. Longtemps bloqué par le Finlandais, Pierre Gasly s'est contenté de la neuvième place, derrière son coéquipier d'AlphaTauri, Daniil Kvyat, et - c'est une satisfaction pour lui - la Red Bull d'Alexander Albon.

Au Championnat du monde des pilotes, Lewis Hamilton a toujours un septième titre en vue avec 205 points soit 44 longueurs d'avance sur Valtteri Bottas et 77 sur Max Verstappen. Chez les constructeurs, le septième place sacre de suite de Mercedes n'est qu'une question de temps. La marque à l'Etoile mène avec 366 points, 174 de plus que Red Bull.

Grand Prix de Russie
"L’absence de podium de Renault, c’est une anomalie"
29/09/2020 À 15:50
Grand Prix de Russie
"Le circuit de Sotchi, on se croirait à Intervilles !"
29/09/2020 À 15:01