Tôt dans la séance, Valtteri Bottas a déploré un grip faible sur l'autodrome de Sotchi, la manifestation d'un inconfort qu'il n'a surmonté. Le plus rapide vendredi, le Finlandais a été nettement dominé dans la course au meilleur tour samedi matin au Grand Prix de Russie, lors de la dernière séance d'entraînement avant la qualification. En 1'34"058, le pilote de la W11 n°77 est resté à 0"779 de son coéquipier, Lewis Hamilton. Un écart spectaculaire qui ne reflète pas la différence réelle entre les deux pilotes de Mercedes mais qui traduit des courbes de progression opposées.
Vendredi, Bottas était à l'aise dans les secteurs 1 et 2 et jugeait sa voiture "un peu trop nerveuse", dans le 3. Pour Lewis Hamilton, c'était l'inverse. Le premier semble donc avoir fait un pas en arrière dans sa direction de travail depuis vendredi soir, tandis que l'Anglais est parvenu à rendre sa machine plus efficace dans les deux premières portions tout en gardant ses pneus pour faire la différence dans le 3 sur ce tracé qui est le troisième plus long de la saison.
Grand Prix de Russie
Bonus-malus : Pari fou et ligue anti-Hamilton
10/10/2021 À 21:49

"Bottas ne fait pas assez le job"

Verstappen P6

Beaucoup de choses ont changé aussi lors de cette session derrière les pilotes de l'équipe Mercedes, vainqueure de tous les Grands Prix de Russie depuis son apparition au calendrier, en 2014. Daniel Ricciardo (Renault) en verve vendredi et soudain disparu des radars (10e à 1"508), avec de grandes difficultés pour exploiter les Pirelli "medium" comme "tendre", Carlos Sainz (McLaren) a endossé le rôle du troisième homme, à 0"817 de #LH44. Et Esteban Ocon, c'est la bonne surprise, a pris le relais comme leader chez Renault en réussissant le quatrième chrono, à 0"960.

Le show à tout prix ? "Mercedes le dit : la F1 ce n'est pas du catch ou de la télé-réalité"

Sergio Pérez (Racing Point) à sa place d'outsider au 5e rang, Max Verstappen (Red Bull) a continué de sombrer dans d'inextricables problèmes de grip. Le Néerlandais a encaissé 1"027 et ne paraît pas pouvoir jouer un rôle en qualification. Pour une fois, il a juste 0"3 de marge sur la première Ferrari, celle de Sebastian Vettel, lui-même talonné par son futur coéquipier Lance Stroll (Racing Point), Daniil Kvyat (AlphaTauri) et Daniel Ricciardo (Renault).
Pierre Gasly (AlphaTauri) piégé dans un tête-à-queue et 11e, Romain Grosjean (Haas) a arraché un 14e temps qui ne masque pas l'impasse technique dans laquelle il se trouve, et au-delà peut-être aussi sportive, à propos de son avenir.

"Alpine, c’est l’équipe Bleu-blanc-rouge qu'on attendait"

Grand Prix de Russie
Au départ, Gasly a expédié Alonso en tête-à-queue
10/10/2021 À 12:18
Grand Prix de Russie
"Ce n'est toujours pas assez bon" : largué par les Mercedes, Verstappen craint même AlphaTauri
09/10/2021 À 16:42