Un tour à donner des frissons dans le dos. Comme à Melbourne, en ouverture du championnat du monde 2018, Lewis Hamilton a paru dépasser les limites de sa Mercedes pour signer sa 79e pole position en carrière, samedi soir à Singapour. Un tour qu'il qualifié de "magique". "Je ne sais pas où je suis allé le chercher, mais j'ai mis tout bout à bout", s'est exclamé le numéro 1 mondial, devant une foule qu'il s'est empressé d'haranguer. "Vous avez aimé ?" La réponse était triviale…
https://i.eurosport.com/2018/09/15/2419228.jpg
Grand Prix du Canada
Bonus-malus : Verstappen trop fort, Sainz trop tendre, Alonso capricieux
20/06/2022 À 01:09
Pourtant, il n'était pas donné favori pour démarrer en tête du peloton du Grand Prix nocturne de Singapour dimanche. Il a tâtonné vendredi et samedi matin, rationné en pneus "hyper tendre" qu'il n'avait pas pris en nombre aussi conséquent que chez Ferrari pour tester sa Flèche d'argent en configuration optimale. Jusqu'à la Q1, qu'il a franchie en "ultra tendre", en 14e position. De quoi donner l'idée à Kimi Räikkönen (Ferrari) d'attaquer la suite avec ces gommes. Un projet vite abandonné.

Intercalé, Verstappen fait les affaires d'Hamilton

Revenu au contact de la Ferrari du Finlandais et de la Red Bull de Max Verstappen en Q2, mais devancé par son coéquipier Valtteri Bottas, Lewis Hamilton a tout mis lors de sa première tentative en Q3, bouclée dans un vertige de 1'36"015. Dans une autre dimension, 0"687 devant Bottas et 0"613 plus rapide que Sebastian Vettel (Ferrari), soit l'écart exactement inverse de l'année passée. Et surtout 0"319 de mieux que Max Verstappen (Red Bull). Un avantage ne valant pas par sa dimension chronométrique mais par la contrariété que le Néerlandais devrait causer à l'Allemand dès le départ. Dans une lutte pour le titre mondial, un pilote n'en a jamais assez, et à ce rythme les 30 points que le Britannique compte sur l'Allemand pourraient encore faire des petits.
https://i.eurosport.com/2018/09/15/2419239.jpg
Derrière ces quatre, Kimi Räikkönen est rentré dans le rang. Deux semaines après sa pole position à Monza, le futur ex-pilote de la Scuderia a bloqué à 0"779, et Daniel Ricciardo (Red Bull) plus encore à 0"981. Sergio Pérez pour une fois meilleur du clan Force India, Romain Grosjean (Haas) a plaidé pour sa reconduction de contrat en réussissant la huitième performance, tandis que son compatriote Esteban Ocon, pour ce qui devrait être son dernier Grand Prix avec Force India, a complété le Top 10 avec Nico Hülkenberg (Renault).
Troisième Tricolore engagé, Pierre Gasly, 15e, a avoué être "un peu perdu" dans les réglages de sa Toro Rosso depuis le début du week-end.
Grand Prix du Canada
Verstappen, tout ce qui sépare le loup de la meute
19/06/2022 À 21:21
Grand Prix du Canada
Verstappen en mode karting : l'occasion était trop belle
18/06/2022 À 22:35