Getty Images

Ferrari, un doublé dans le désordre

Ferrari, un doublé dans le désordre

Le 22/09/2019 à 16:07Mis à jour Le 22/09/2019 à 17:50

GRAND PRIX DE SINGAPOUR - Enfin un succès cette saison pour Sebastian Vettel. Le pilote allemand de Ferrari a devancé ce dimanche son coéquipier monégasque, Charles Leclerc (2e), et Max Verstappen (Red Bull, 3e). Lewis Hamilton (Mercedes) a échoué au pied du podium. Vettel s'est imposé grâce à une bonne stratégie d'arrêt au stand, à l'issue d'une course perturbée par trois appels à la safety car.

Sebastian Vettel a remporté dimanche, dans la nuit de Singapour, sa première victoire depuis le Grand Prix de Belgique 2018, soit plus d'un an. Une victoire synonyme de grogne chez Ferrari, puisqu'elle a été acquise par le biais d'un arrêt au stand précoce qui lui a permis de piéger Charles Leclerc, en tête depuis le départ.

Résultat du Grand Prix de Singapour 2019

L'Allemand n'avait normalement pas la priorité pour s'arrêter en premier chez les rouges, et à la radio le Monégasque a fait part de son mécontentement et prévenu que le différend serait discuté après la course. La Scuderia l'a calmé en imposant le consigne de "ramener la voiture à la maison".

Derrière les duettistes de Maranello, Max Verstappen (Red Bull) a complété le podium d'une course insignifiante, faussement rythmée par trois interventions de la voiture de sécurité qui n'aura apporté aucun changement dans le peloton de tête.

Gasly en mode "attaque"

Deuxième derrière Charles Leclerc dans le relais d'ouverture de cette 15e manche du Mondial, Lewis Hamilton a tenté le tout pour le tout en retardant son pit stop. Un pari largement perdant : il a fini quatrième devant son coéquipier Valtteri Bottas, soumis à un ordre du stand de ralentir pour lui éviter une véritable déconvenue.

Alexander Albon encore loin du niveau de son leader chez Red Bull, Lando Norris (McLaren) a fait le "meilleur des autres" à la sixième place, devant un Pierre Gasly (Toro Rosso) particulièrement incisif dans les dépassements. Une attitude que Red Bull aura sûrement noté à l'heure où Albon n'a pas encore été confirmé pour 2020.

Daniel Ricciardo auteur d'une remontée remarquée de la dernière place mais retardé par une crevaison, Nico Hülkenberg a finalement été le meilleur classé chez Renault. A une neuvième place toutefois insuffisante dans la course à la quatrième place que tient fermement McLaren.

Romain Grosjean (Haas), l'autre Français en lice, a fini à la porte des points, après avoir notamment déclenché la première intervention de la voiture de sécurité suite à un accrochage avec George Russell (Williams) qui le dépassait.

Au championnat du monde, Lewis Hamilton culmine désormais à 296 points - 65 d'avance sur Valtteri Bottas - et se trouve toujours plus près d'un sixième sacre. Mais il y a du nouveau derrière puisque Charles Leclerc a délogé Max Verstappen de la troisième place (ils sont 200 points chacun), avec le bénéfice d'une deuxième place de plus depuis le début de la saison.

0
0