Le n°1 mondial Max Verstappen est dans une sacrée forme en ce moment, et quoi de mieux qu'une pole position sur les terres de son équipe, Red Bull, sur le Red Bull Ring, pour asseoir sa domination face à Lewis Hamilton ? Samedi à Spielberg, le Néerlandais a signé sa deuxième pole position de suite, sa troisième de la saison, pour s'assurer la meilleure place sur la grille de départ du Grand Prix de Styrie, la huitième manche du Mondial.
Particulièrement à l'aise vendredi, le pilote de la RB16B n°33 a poursuivi sur sa lancée samedi. Empêché par son rival Britannique de contester le meilleur temps de la dernière session d'entraînement, le Batave a fixé le tempo en qualification. Le plus véloce en Q1, seulement battu par des concurrents chaussés de pneus "tendre" en Q2 alors qu'il a choisi de passer le cut en "medium", il a terminé le travail en dominant la Q3 avec un tour propre - une condition nécessaire sur ce circuit court - pour arrêter le chronomètre à 1'03"841.
Grand Prix de Styrie
La guerre continue : Mercedes a trouvé le moyen de ralentir les pitstops de Red Bull
25/06/2021 À 18:48

Bottas 2e mais rétrogradé

Dans un ultime rush, Valtteri Bottas a arraché le deuxième temps mais il sera rétrogradé de trois positions sur la grille de départ, suite à la sanction dont il avait écopé vendredi soir pour son dangereux tête-à-queue lors des essais libres 2. C'est donc le coéquipier du Finlandais chez Mercedes, Lewis Hamilton, qui a hérité de la place voisine de Max Verstappen sur l'aire de départ. Au bout d'un dernier tour décousu, peut-être à cause d'une préparation ratée dans la cohue du trafic.

"Bottas perd toutes ses batailles puis parle comme un cador, ce n’est pas crédible"

Sur ce tracé où il faut piloter sur le fil du rasoir pour s'assurer une bonne place dans une hiérarchie qui a réuni 18 pilotes en moins d'une seconde en Q1, les pilotes Red Bull et Mercedes n'ont pas entièrement fait la loi. En effet, Lando Norris a tiré son épinglé du jeu au volant de sa McLaren en signant un sensationnel quatrième temps, devant Sergio Pérez (Red Bull). Ces deux-là sont aussi bénéficieront d'un gain d'une place dimanche, et rangeront leurs machines juste devant la W12 de Valtteri Bottas.

Performance de Gasly, Ocon sorti dès la Q1

Réduit au chômage technique vendredi après-midi à cause d'une défaillance de son bolide Honda, Pierre Gasly (AlphaTauri) n'a pas trop pâti du manque de temps pour régler sa monoplace puisqu'il a pu réserver la sixième place, juste devant son ami Charles Leclerc, qui a surnagé chez Ferrari au contraire de son coéquipier Carlos Sainz, sorti dès la Q2 avec le douzième temps.
Et comme ils l'avaient laissé entrevoir lors de la première journée, Fernando Alonso (Alpine, 9e) et Lance Stroll (Aston Martin, 10e) ont trouvé une place dans la top 10, en contraste avec leurs coéquipiers Esteban Ocon et Sebastian Vettel, respectivement 17e et 14e. Mais il n'y a pas que des contre-performances à signaler puisque George Russell (Williams) a arraché un superbe 11e temps en Q2, échouant à 0"008 d'un passage en Q3 qui aurait fait figure d'exploit.

Pourquoi Mercedes s'intéresse à Gasly, "le plus gros bagarreur du peloton"

Grand Prix de Styrie
Leclerc au niveau d’Hamilton et de Verstappen ? "Ils l’ont laissé un peu en dessous"
29/06/2021 À 15:47
Grand Prix de Styrie
Mercedes n’a plus de marge : "Ils sont passés un peu trop vite en mode 2022"
29/06/2021 À 15:24