Auteur du cinquième temps en essais libres 3, à 0"686 de la Mercedes de Valtteri Bottas, Pierre Gasly (AlphaTauri) avait de quoi attendre la qualification du Grand Prix de Toscane avec impatience. Six jours après son triomphe au Grand Prix d'Italie, le Français déroulait un week-end crescendo. Sans faute, totalement concentré sur son sujet au bout d'une semaine faite de célébration.

Grand Prix de Toscane
Hamilton se régale, Ferrari survit
12/09/2020 À 13:58

Il avait encore tout pour être le patron dans le stand de l'écurie de Faenza, mais la technique en a décidé autrement. Dès le lancement de la séance déterminante pour la grille de départ de la neuvième manche du Mondial, le Normand a chuté de façon inattendue.

Détenteur du huitième temps avant la seconde vague de tours rapides, le Rouennais de 24 ans a dégringolé au seizième rang, le premier ne donnant pas accès à la Q2. Au final, 0"053 lui a manqué pour prendre la place de premier rescapé de Sebastian Vettel (Ferrari).

"C'est frustrant car tout se passait bien jusque-là ce weekend, a-t-il déclaré. La voiture était bonne en essais libres, et en qualification nous avons poussé un peu plus le moteur et dans mes deux derniers tours avant la ligne d'arrivée, j'ai manqué de puissance et ça nous a coûté plus que 0"1. Vu l'écart (avec Vettel), on a raté la Q2 pour moitié moins. Etre si loin n'est clairement pas bon sur une telle piste. Nous ne sommes pas parvenus à tout faire correctement en qualification et nous avons fait une petite erreur au pire moment."

Coéquipier de Pierre Gasly, Daniil Kvayt s'est qualifié douzième. C'est la troisième fois de la saison qu'il est le meilleur de l'équipe en neuf samedis.

"Gasly, ce n'est pas de la chance, c'est la culture de la course"

Grand Prix de Toscane
"Depuis quand Vettel n'aime-t-il plus Ferrari ?"
IL Y A 15 HEURES
Grand Prix de Toscane
"Entre Honda et Verstappen, ça peut tourner au vinaigre, il n'est pas très diplomate"
15/09/2020 À 14:50