Première ligne explosive à Austin. Samedi au Texas, Max Verstappen (Red Bull) a opéré un retournement de situation spectaculaire pour signer la pole position du Grand Prix des Etats-Unis d'Amérique, sur le circuit des Amériques, alors que l'on attendait plus Lewis Hamilton (Mercedes). Sur la défensive, mécontent de ses réglages vendredi, le Néerlandais est parvenu à rectifier l'équilibre de sa RB16B pour arracher sa 12e pole position officielle en carrière - si l'on compte celle acquise suite à la course sprint de qualification à Monza - pour 0"209 face à son rival pour le titre britannique.
Grand Prix des Etats-Unis
Verstappen préféré des fans, Hamilton déclassé, hype Norris : le sondage-choc expliqué
26/10/2021 À 17:16
Après l'histoire du doigt d'honneur adressé par MV33 à son adversaire qui n'avait fait que reprendre sa place devant lui en piste en essais libres 2, au moment de se lancer dans un tour chrono, après le doigt jaloux du patron de Red Bull Racing, Christian Horner, pointé sur la suspension arrière de la Mercedes capable de gagner à 15 à 20 km/h en s'abaissant dans les lignes droites, on croyait les W12 hors concours dans la course à la pole position de la dix-septième manche du Mondial en droit où Mercedes est invaincu en qualifications depuis 2014.
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
Il n'en fut rien. Sergio Pérez, le plus rapide en essais libres 2 et 3, avait suggéré que Red Bull pouvait challenger les Mercedes samedi après-midi et Max Verstappen a terminé le travail. En cravachant pour battre son coéquipier mexicain, détenteur de la pole position provisoire après les premiers runs, et Lewis Hamilton, et en surmontant le léger handicap de quelques gouttes de pluie à la fin de son dernier tour.

Leclerc dans le top 4, Gasly sans ressort

"Checo" finalement battu de 0"224 pour la position de pointe devant un public mexicain fervent, Valtteri Bottas (Mercedes), loin de sa forme du Grand Prix de Turquie, s'est contenté du quatrième temps à 0"565, sachant qu'il serait rétrogradé de cinq places pour l'installation de son sixième V6.
Le Finlandais requalifié au neuvième rang, c'est donc Charles Leclerc (Ferrari) qui complètera la deuxième ligne dimanche, au moment du coup d'envoi à 21h. Pas très satisfait d'un changement de réglages de dernière minute, le Monégasque s'est placé juste devant son coéquipier Carlos Sainz, en prenant le dessus à double titre. Non seulement "Charlot" l'a battu de pratiquement 0"2 , mais il partira dimanche en "medium" lors que l'Espagnol sera en "tendre".
Pour la Scuderia, ce tir groupé est une vraie satisfaction puisqu'elle a mis dans ses rétroviseurs les McLaren de Daniel Ricciardo et Lando Norris, avec lesquelles elle se bat pour la troisième place du Championnat du monde Constructeurs.
https://i.eurosport.com/2021/10/24/3242139.jpg

Stratégies discutables chez Aston Martin et Williams

Cinquième équipe à hisser ses deux bolides en Q3 en plus de Red Bull, Mercedes, Ferrari et McLaren, AlphaTauri n'a en revanche jamais été dans le coup pour faire mieux que neuvième avec Pierre Gasly et dixième avec Yuki Tsunoda, à respectivement 1"208 et 2"008 de l'homme de la pole position.
Pour trouver les Alpine, il faut donc chercher dans la seconde moitié de tableau, où Esteban Ocon et Fernando Alonso, assez désabusés, figurent aux onzième et quatorzième rangs. En plus d'Alonso, les deux autres pilotes assurés de partir en fond de grille - Sebastian Vettel et George Russell - suite à un changement de moteur s'y trouvent aussi.
Mais on peut s'interroger sur la stratégie d'Aston Martin et Williams, qui ont fait rouler le quadruple champion du monde et le futur pilote Mercedes contre leurs coéquipiers. Passés en Q2, l'Allemand et l'Anglais ont directement participé à la sortie en Q1 de Lance Stroll et Nicholas Latifi, classés aux seizième et dix-septième places.
Grand Prix des Etats-Unis
"Hamilton est capable de douter" face à la victoire
26/10/2021 À 17:12
Grand Prix des Etats-Unis
"La pression est montée d'un doigt" entre Verstappen et Hamilton pour le titre
26/10/2021 À 16:46