Rarement un Grand Prix de Formule 1 aura été "monté" pour un pilote, mais Max Verstappen sait être à la hauteur de l'événement. Samedi à Zandvoort, un circuit remis à jour pour accueillir enfin "son" Grand Prix national, le pilote de Red Bull s'est montré intraitable en s'octroyant sa septième pole position de la saison, sa dixième en carrière.
Le film de la qualification
Grand Prix des Pays-Bas
Malgré un couac, Verstappen prive Hamilton de la pole pour 0"038
04/09/2021 À 14:23
Après un tour en 1'08"885 qui a failli ne pas suffire pour repousser l'ultime charge de Lewis Hamilton sur le tobaggan des bords de la mer du Nord. Bizarrement privé de DRS dans le bout de ligne droite séparant la sortie du second banking de la ligne de chronométrage, "Mad Max" a ravi la foule de ses inconditionnels en battant le Britannique d'un souffle, 0"038. Une avance minime, surtout par rapport à celle qu'il avait l'habitude d'infliger à son adversaire de Mercedes. Lors des trois fois précédente, sa marge s'était toujours située entre 0"266 et 0"388.

La crainte de l'usure des pneus

"C'est une sensation géniale d'être en pole position ici, a déclaré MV33 à son compatriote Giedo van der Garde. La foule est vraiment géniale ici. Aujourd'hui, cela a juste été du plaisir : la voiture était super à conduire et quand elle s'allège en essence, c'est très cool."
"J'ai perdu du temps en deux occasions sur une montée de rapport à la sortie du virage n°3 où c'est bosselé, et quand mon DRS ne s'est pas ouvert à la sortie du dernier virage, ce que nous devons regarder de près, a-t-il détaillé, sans garantie pour dimanche. Mais par chance mon tour était assez bon pour valoir la pole position."
"Bien sûr, nous occupons la meilleure position pour dimanche étant donné que c'est difficile de doubler ici, mais je ne m'attends pas à une course facile. Nous avons beaucoup de tours à faire (72), les pneus souffrent de la vitesse élevée. Mais aujourd'hui je me suis bien amusé et, je l'espère, nous pourrons en faire de même dimanche", a-t-il ajouté.
Le voilà donc à cette place de choix, cruciale qui correspondait à son ambition. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il s'était placé à l'endroit de la pole position pour réaliser un test de départ lors des essais libres.
https://i.eurosport.com/2021/09/04/3213083.jpg

Problème de DRS pour Verstappen et de timing pour Pérez

Néanmoins, tout n'a pas été parfait à bord de la Red Bull RB16B n°16 en fin de Q3. "C'était un peu stressant à la fin (du dernier tour) car le DRS ne s'est pas ouvert dans la dernière partie du circuit, a commenté Christian Horner, le directeur d'équipe de Red Bull Racing au media néerlandais Ziggo Sport. Il a donc perdu environ 0"1-0"15. Par chance, il a fait un incroyable secteur 2. C'était un peu tendu car Lewis se rapprochait, se rapprochait, se rapprochait."
La question est désormais de savoir si Max Verstappen ne risque pas d'être privé du bénéfice de son aileron arrière amovible en course. Une inquiétude à laquelle Christian Horner a répondu : "Je pense que c'est quelque chose que nous pouvons solutionner, a avancé le manager anglais. Nous devons simplement comprendre ce qui est arrivé et pourquoi. C'est le genre de choses que nous aurons probablement la permission de fixer dans le parc fermé."
Mais, ce ne fut pas le seul couac survenu chez Red Bull en qualification samedi. En Q1, l'équipe de Milton Keynes a mal calculé le timing de la dernière tentative de Sergio Pérez, qui a vu le drapeau à damier tomber devant lui et la piste se fermer avant de s'élancer. Ce qui a conduit le Mexicain à rester en rade en Q1, avec le 16e temps. "Checo" ne pourra donc jouer aucun rôle pour RBR dimanche, mais il sera suppléé par Pierre Gasly (AlphaTauri), qualifié quatrième.
"C'était un problème de notre côté, a admis Christian Horner. Il y a avait assez de temps mais ça n'a pas fonctionné avec tout le monde à la fin de la pitlane qui attendait, attendait. Il s'est fait retenir là et mais dans son tour de reconnaissance. Nous avons vu que ça serait serré, nous lui avons demandé de pousser, mais à la fin du tour il y avait trop de voitures."
Face aux chances dérisoires que "Checo" aura de finir dans les points, Red Bull a décidé de remplacer "le plus de pièces possibles" selon le conseiller Helmut Marko sur le moteur de la n°11 afin de prendre les pénalités qu'il aurait dû encaisser à Monza, pour les dépassements de quotas d'éléments (V6, turbo, récupérateurs d'énergie MGU-H et MGU-K, batterie, centrale électronique, échappements). Ce qui devrait conduire Sergio Pérez à démarrer en fond de grille.
Grand Prix des Pays-Bas
La légende de Kimi (2/2) : Räikkönen raconté à Monaco, chez McLaren, et champion chez Ferrari
09/09/2021 À 21:23
Grand Prix des Pays-Bas
"Bottas n’est plus entièrement loyal à Hamilton et Mercedes"
08/09/2021 À 12:40