Formule 1
Grand Prix du Brésil

Hamilton et Mercedes ne ralentissent pas

Partager avec
Copier
Partager cet article

Lewis Hamilton (Mercedes) - GP du Brésil 2018

Crédit: Getty Images

ParStéphane Vrignaud
10/11/2018 à 18:11 | Mis à jour 10/11/2018 à 19:35
@ThePiranhaClub

GRAND PRIX DU BRESIL - Deux semaines après son 5e sacre, Lewis Hamilton (Mercedes) s'est montré le plus rapide des essais qualificatifs à Interlagos, samedi, pour aller chercher sa 10e pole position de la saison, la 100e de son écurie en Formule 1. Le Britannique a devancé Sebastian Vettel (Ferrari). Valtteri Bottas (Mercedes) et Kimi Raïkkönen (Ferrari) occupent la 2e ligne.

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel associés en 1re ligne au départ du Grand Prix du Brésil, dimanche à 18h10 ? Rien n'est moins sûr. Samedi, le quintuple champion du monde de Mercedes a bien battu son rival de Ferrari aux quatre couronnes de 0"093 pour la 20e pole position de la saison, mais les deux hommes pourraient finalement être sanctionnés pour des fautes commises lors de la Q2 pauliste.

Le film de la qualif

Grand Prix du Brésil

Ocon : "Je suis désolé pour Max, la victoire était à lui"

14/11/2018 À 09:36

Reparti sans conviction en pneus "tendre" alors qu'une ondée perturbait les essais sur le circuit Carlos Pace d'Interlagos, le Britannique était au ralenti au milieu de la piste quand Sergei Sirotkin (Williams) a dû opérer une manœuvre pour éviter un accident. Ensuite, le pilote de la W09 n°44 a barré la route dangereusement à Kimi Räikkönen (Ferrari). A l'issue de la qualification, aucune convocation ne lui avait été notifiée mais il serait étonnant que les commissaires sportifs de la Fédération internationale de l'automobile en restent là.

Concernant le cas Vettel, une procédure a été rapidement lancée suite à son refus de couper le moteur de sa SF71H lors d'une pesée obligatoire, deux minutes après le début de la Q2. La pluie menaçant, le quadruple champion du monde était visiblement stressé par le délai imposé. Jo Bauer, délégué technique à la FIA, n'a pas apprécié la désinvolture du pilote.

"La séance a été imprévisible, la météo changeait. Mon dernier tour n'était pas terrible", a commenté Lewis Hamilton, signataire de la 100e pole position de Mercedes en Formule 1 depuis la première de Juan Manuel Fangio au Grand Prix de France 1954, à Reims.

Bottas pourrait en profiter

"Ce fut amusant, a réagi Vettel, J'ai bloqué au virage n°8, je pensais donc avoir une chance lors de mon second tour... Ce fut très serré mais il m'en a manqué un peu."

En pole position au Brésil l'an dernier, Valtteri Bottas pourrait donc récupérer la première place sur la grille de départ. Auteur du troisième temps, le Finlandais a concédé 0"160, et battu son compatriote Kimi Räikkönen (Ferrari) de 0"015.

Marcus Ericsson (Sauber) sera donc un étonnant sixième au départ, devant son coéquipier Charles Leclerc, et les Français Romain Grosjean (Haas) et Pierre Gasly (Toro Rosso).

En évidence vendredi, les Red Bull ont battu en retraite ce samedi, Max Verstappen et Daniel Ricciardo ayant encaissé près d'une seconde sur ce court circuit. Et si le Néerlandais est assuré d'une place en embuscade, l'Australien rétrogradera de cinq places suite à un changement de turbo opéré vendredi.

Grand Prix du Brésil

Bonus-malus : La bonne étoile d'Hamilton, le zèle d'Ocon, la colère de Verstappen

12/11/2018 À 11:17
Grand Prix du Brésil

Räikkönen : "La meilleure équipe a gagné cette année"

12/11/2018 À 01:50
Dans le même sujet
Formule 1Grand Prix du Brésil
Partager avec
Copier
Partager cet article