Getty Images

Plus de puissance pour dominer : Mercedes était en mode "qualif virtuelle"

Plus de puissance pour dominer : Mercedes était en mode "qualif virtuelle"

Le 11/10/2019 à 13:25Mis à jour Le 11/10/2019 à 13:41

GRAND PRIX DU JAPON - Mercedes a expliqué vendredi avoir travaillé dans l'optique de signer les deux meilleurs temps des essais libres 2, au cas où la séance deviendrait une séance de qualification…

Valtteri Bottas meilleur temps devant Lewis Hamilton, tel a été le résultat des essais libres 1 et 2 du Grand Prix du Japon, vendredi à Suzuka. Auteur d'un chrono de 1'28"731 le matin, le Finlandais a abaissé sa marque à 1'27"785 l'après-midi, toujours en "tendre". Avec une marge qui est restée ténue sur son coéquipier : 0"096 puis 0"100.

"Je suis très content de la voiture dans l'ensemble, elle a été bien dès le début, a commenté le pilote originaire de Nastola. Je pense que nous pouvons trouver encore un ou deux petits trucs pour améliorer l'équilibre de la voiture, mais globalement c'était bien à la fois sur court et long runs. Nous avons fait beaucoup de tours (26+33), c'est parfait."

"Valtteri s'est montré rapide et nous sommes apparemment dans une bonne position à ce stade du week-end", a ajouté Lewis Hamilton.

Max Verstappen (Red Bull) troisième devant les Ferrari lors de la seconde séance, ce bilan a tout pour convenir à l'équipe de Toto Wolff. En effet, les chronos de cette séance seraient pris en compte pour constituer la grille de départ si la qualification reprogrammée dimanche matin à Suzuka (3h00 françaises) ne peut avoir lieu.

Essais libres 2 du Grand Prix du Japon 2019

"Il nous fallait signer des chronos corrects"

Andrew Shovlin a confirmé que l'équipe avait plus agressive que d'habitude afin de couvrir cette éventualité. "Ce fut plus intéressant qu'un vendredi normal car il a fallu ajuster le programme à cause de la météo prévue samedi, a détaillé l'ingénieur en chef. Nous avions déjà décidé d'utiliser un train du samedi ce matin avant d'entendre que les roulages de samedi étaient annulés. Ça nous a permis de faire plus de travail de réglages que d'ordinaire et cela a donné plus d'expérience de la voiture aux pilotes avec peu d'essence.

"Puis nous avons appris que les temps des essais libres 2 pourraient être utilisés pour former la grille de départ si la qualification ne pouvait se tenir dimanche matin, a-t-il poursuivi. Cela signifiait qu'il nous fallait signer des chronos corrects. Nous avons donc utilisé un peu plus de puissance et dû tourner avec moins d'essence que la normale. La session a été solide, le nouveau kit (aéro) semble bien fonctionner même si aucun pilote n'a eu l'impression d'avoir tiré le maximum de la voiture."

"Nous allons emballer certains équipements ce soir pour éviter tout dégâts lors du passage du typhon et s'assurer que les voitures sont à l'abri ainsi que le matériel s'il y a une crue. Nous ne serons pas autorisés à aller au circuit samedi. Ça veut dire que nous allons faire des réunions à l'hôtel pour préparer un dimanche qui s'annonce très chargé", a-t-il conclu.

Vidéo - Clashes Prost-Senna, Grosjean le cinglé, drame Bianchi… L'histoire tourmentée du GP du Japon

01:50
0
0