Getty Images

Max Verstappen (Red Bull) : "Nous sommes plus compétitifs qu'en 2017"

Verstappen : "Nous sommes plus compétitifs qu'en 2017"

Le 27/10/2018 à 10:41Mis à jour Le 27/10/2018 à 10:52

GRAND PRIX DU MEXIQUE - Le temps est au beau fixe chez Red Bull, et ce n'est pas Max Verstappen qui va dire le contraire. Le vainqueur de la course en 2017 estime être mieux placé que l'an dernier pour viser la pole position.

Les Red Bull sont-elles sur le chemin de la pole position ? Mercedes et Ferrari n'ont pas encore dit leur dernier mot, mais les machines autrichiennes ne les ont pas attendues pour fixer les meilleurs chronos des deux sessions d'entraînement données à 2229 mètres d'altitude, vendredi, dans la capitale mexicaine. Avec à chaque fois Max Verstappen juste devant son coéquipier Daniel Ricciardo, une bonne longueur devant le premier pilote de la concurrence, Carlos Sainz (Renault).

"La journée a été très bonne, meilleure qu'attendu, a déclaré le vainqueur de l'édition 2017. Pas seulement pour moi, mais pour Daniel [Ricciardo] aussi. Nous avons une bonne voiture sur ce circuit, une bonne aéro et un bon grip mécanique. On l'avait déjà à Monaco et on peut voir ici qu'elle marche bien aussi. Si on a un bon grip, on peut faire une grosse différence car la surface est assez glissante ici.

Max Verstappen (Red Bull) au Grand Prix du Mexique 2018

"Pas suffisamment rapides avec le plein"

J'avais dit au Japon que ça avait été l'un de mes pires vendredis en Formule 1, et là cela a été l'un de mes meilleurs. La voiture avait été rapide ici l'an dernier, mais je pense que nous sommes plus compétitifs qu'en 2017. Nous avons eu un problème hydraulique (ndlr : en fin d'essais libres 2) mais nous ne sommes pas trop inquiets pour samedi."

"Notre voiture a bien fonctionné avec peu d'essence dans les deux séances, ce qui devrait nous mettre en bonne position pour la qualification, mais je ne veux pas être naïf : je suis sûr que Mercedes et Ferrari vont hausser le ton samedi, a prévenu Daniel Ricciardo. Si les choses restent en l'état, on pourrait avoir une bataille à six très serrée pour la pole position. Samedi, je vais plus travailler le rythme de course car nous n'étions pas suffisamment rapides avec le plein. L'altitude semble niveler la puissance des moteurs. La clé en qualification sera de faire un tour propre car ça reste glissant en dehors de la trajectoire. L' 'hyper tendre' graine beaucoup, ce qui est plutôt plaisant car la plupart des course ont été à un arrêt cette année. Ça va peut-être favoriser les stratégies à deux arrêts."

0
0