Cela reflète plus sûrement la réalité que le doublé Mercedes des essais libres 1. Vendredi après-midi à Mexico, Max Verstappen a remis de l'ordre dans le peloton de ses adversaires en postant sa Red Bull au sommet, à 2285 mètres d'altitude. Poussé par son V6 Honda considéré comme le plus efficace dans l'air raréfié des hauteurs de la capitale mexicaine, le Néerlandais a frappé fort avec un tour en 1'17"301 qui a rejeté Valtteri Bottas à 0"424 et l'autre pilote de Mercedes, Lewis Hamilton, à 0"509.
Résultat des essais libres 2
En effet, si la piste, extrêmement poussiéreuse, avait conduit à relativiser le verdict de la première session, il se trouve que les deux rivaux pour le titre mondial ont accompli leur tour rapide à quelques secondes d'intervalle, par des conditions de piste similaires. C'est-à-dire sans gêne, à part peut-être une temporisation que l'Anglais a été obligé d'observer avant de se lancer, en raison de la présence de Nikita Mazepin (Haas) devant lui.
Grand Prix du Mexique
"Le virage N.1 à Mexico, c'est le virage Verstappen par excellence"
09/11/2021 À 21:17
On ignore si au final le septuple champion du monde a perdu de la vitesse dans sa prise d'élan, mais ses temps intermédiaires suggèrent que non : il a parcouru le secteur 1 0"034 plus vite que le pilote de la RB16B n°33, avant de lâcher respectivement 0"269 et 0"274 dans les deux partiels suivants. Et vu le retard pris par Valtteri Bottas sur le Batave, la Mercedes était sûrement à sa place, c’est-à-dire trop loin de la monoplace de Milton Keynes.

Ferrari vs AlphaTauri

Non, l'hypothèse la plus probable est que Max Verstappen a déjà une Red Bull affûtée, au vu de l'avance qu'il a prise sur son coéquipier Sergio Pérez. Le leader du Championnat du monde a pris 0"570 à son collègue selon un schéma comparable à celui d'Hamilton : +0.080 dans le secteur 1 par rapport à "Checo", puis - 0"270 et -0"380 dans les deux autres portions de l'Autodrome Hermanos Rodriguez.
Comme lors des essais libres 1, les voiture Red Bull et Mercedes étaient dans une classe à part, les seules à rouler dans la même demi-seconde. Ouvertement optimiste pour ce Grand Prix de la Ville de Mexico, la Scuderia a mesuré tout le chemin qui lui restait à parcourir en positionnant Carlos Sainz au cinquième rang, à 1"017, et Charles Leclerc à la septième place, à 1"304.
Engagée dans la bagarre du groupe des poursuivants, l'écurie italienne doit se préparer à ferrailler contre l'AlphaTauri de Pierre Gasly, cinquième de la 1re session et sixième de la seconde, car si l'autre AT02 de Yuki Tsunoda a signé le huitième temps, devant les multiples champion du monde Sebastian Vettel (Aston Martin) et Fernando Alonso (Alpine), elle devra partir du fond de grille dimanche suite à l'installation d'un quatrième V6.

Buemi raconte l'éblouissant quadruple relais de nuit d'Alonso aux 24 Heures du Mans 2018

Le futur retraité Kimi Räikkönen (Alfa Romeo) onzième et donc à la porte d'une Q3 virtuelle, McLaren n'a visiblement pas trouvé les bons réglages sur ses MCL35M puisque Lando Norris a péniblement émergé au douzième rang, trois positions en avant de Daniel Ricciardo.
Grand Prix du Mexique
Pourchaire : "Je me sens prêt pour la F1 mais tout ne dépend pas que de moi"
09/11/2021 À 21:15
Grand Prix du Mexique
Hamilton remet la faute sur Bottas : "Il a laissé la porte ouverte à Verstappen"
08/11/2021 À 21:11