AFP

Michael Schumacher : Un état "stable" qui n'arrange rien

Schumacher : Un état "stable" qui n'arrange rien
Par F1i

Le 21/01/2014 à 18:18Mis à jour Le 21/01/2014 à 18:49

Trois semaines après son traumatisme crânien, Michael Schumacher est toujours dans le coma. Le temps qui passe sans avancée significative inquiète.

Sans préjuger de l’état de santé de Michael Schumacher, le professeur Jean-Marc Orgogozo, directeur de la Fédération des neurosciences et professeur de neurologie à l’université de Bordeaux, estime que le temps joue contre le Baron rouge. "Malheureusement, le temps joue contre l'espoir", explique-t-il au Point. "Chaque jour et surtout chaque semaine qui passe diminuent les chances de voir la situation s’améliorer. En pratique, lors d’un traumatisme fermé (comme c’est le cas pour Schumacher, ndlr), le cerveau cogne à l’intérieur d’une boîte crânienne, qui est très rigide. En réaction à ces chocs, il gonfle et développe des hémorragies, ce qui augmente les compressions. C’est pour faire de la place que les neurochirurgiens interviennent."

Pour le professeur, la situation de Michael Schumacher aurait dû s'améliorer de façon "immédiate, du moins rapide". Dans le cas contraire, "cela veut dire que les lésions sont importantes et diffuses et qu’elles ont de faibles chances de régresser." "Je peux juste dire qu’il est indispensable de tenter de réveiller les accidents au bout d’un certain temps, sinon il n’y a plus d’espoir", ajoute-t-il.

Le professeur Orgogozo conclut : "Si rien de franchement positif ne s'est produit pendant les trois premières semaines, cela devient plutôt inquiétant. Il faut aussi savoir que le pronostic des traumatismes crâniens avec lésions diffuses est mauvais, quoi qu'on fasse. L'âge aussi joue un rôle dans les possibilités de récupération après ce type d'accident : elles commencent à diminuer à partir de 30 ans. Bref, que Michael Schumacher (âgé de 45 ans, ndlr) récupère sans séquelles serait un peu inespéré, mais ce n'est toujours pas impossible."

0
0