Une course peut parfois changer bien des perspectives. Alors que certains se demandaient déjà si Mercedes n'allait pas faire le Grand Chelem cette saison et remporter tous les Grands Prix, le coup de force et d'audace de Max Verstappen sur sa Red Bull le week-end dernier a fait forte impression. Y compris sur Toto Wolff lui-même. Le patron de l'écurie allemande, qui s'est exprimé dans le Guardian, voit désormais se mettre en place un match à trois pour le sacre au championnat du monde entre le Néerlandais et ses deux pilotes Lewis Hamilton et Valterri Bottas.

Grand Prix du 70e anniversaire
Bonus-malus : Verstappen diabolique, Hamilton distrait, Vettel grognon
10/08/2020 À 06:17

La dégradation des pneus des Mercedes a Silverstone les a empêchées de tenir le rythme d'enfer de Verstappen dont le pari stratégique a payé. Voilà désormais le pilote Red Bull dauphin de Lewis Hamilton au classement, à 30 points néanmoins du sextuple champion du monde, une distance respectable après seulement cinq Grands Prix disputés, mais pas rédhibitoire. Surtout quand on se rend compte que le Néerlandais a été contraint à l'abandon à cause d'un problème électrique en Autriche pour l'ouverture de la saison.

"Verstappen en vient à avoir autant d'importance dans le dispositif Honda que Senna à l'époque"

Vers une lutte à trois pour le titre ?

"Nous sommes prêts au combat, et ce pourrait être une saison dure et serrée entre eux trois. Je n'exclurais pas Valterri (Bottas, 3e à 34 points de Hamilton, NDLR) de l'équation. Il y a encore une dizaine de courses à effectuer. D'éventuels abandons peuvent tout relancer en termes de points, et ça pourrait être beaucoup plus intéressant que les gens ne le craignaient voici seulement deux semaines", a analysé Wolff.

Au championnat constructeurs, en revanche, Mercedes semble déjà avoir fait la différence. Avec déjà 67 points d'avance, l'écart est déjà conséquent, d'autant qu'Alexander Albon a du mal à soutenir la comparaison avec son talentueux chef de file chez Red Bull. Il n'empêche, les problèmes de pneumatiques des "Flèches d'argent" (devenues noires cette saison) semblent avoir relancé le suspense, du moins en course. Car en qualifications, il y a toujours un monde d'écart (quasiment une seconde) entre Mercedes et les autres.

"Cette affaire Racing Point a des effets de bord sur Mercedes"

La chaleur donne des sueurs froides à Mercedes

"Nous avions des indications par le passé qui montraient que notre marge n'était pas aussi évidente quand il faisait chaud. Nous avons une voiture avec énormément d'appui. Quand les conditions changent, les paramètres changent, que les températures augmentent et que les composants pneumatiques sont plus tendres, nous devons reconnaître que la Red Bull est une voiture plutôt rapide", a encore fait remarquer Wolff.

Déjà passées près de la correctionnelle lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, Hamilton l'emportant in extremis sur trois roues pendant que Bottas était rejeté hors des points à cause de crevaisons, les Mercedes ont clairement souffert à Silverstone. Et à Barcelone, pour la prochaine étape du calendrier, les prévisions font aussi état de fortes chaleurs. Si la tendance se confirme, l'horizon d'un 7e titre pour Hamilton, qui ferait de lui l'égal de Michael Schumacher, pourrait être moins dégagé que prévu.

Grand Prix du 70e anniversaire
Hamilton et Bottas sonnés : Mercedes, premier fiasco de l'année
10/08/2020 À 06:17
Saison 2020
"Les détails du contrat de Vettel chez Aston Martin sont croustillants"
IL Y A UNE HEURE