Alonso: "Attentes élevées"

Alonso : "Des attentes très élevées"
Par Ferrari S.p.A.

Le 14/01/2010 à 14:39Mis à jour

Après avoir tant espéré rejoindre Ferrari, Fernando Alonso est enfin apparu en tenue officielle rouge, mercredi à Madonna di Campiglio. "Heureux et motivé", avec un seul but : "gagner le championnat".

Quelle est votre impression de votre première journée en rouge ?

Fernando Alonso : C'est fantastique. Je suis venu à Madonna di Campiglio pour prendre part à l'événement "Vrooom", et c'est bien de pouvoir côtoyer les membres de l'équipe, Giancarlo [Fisichella, pilote réserviste], Felipe [Massa]. Nous avons fait des trucs amusants, du ski, et aussi travaillé. L'ambiance est géniale, l'année commence bien.

Avez-vous été en contact avec l'équipe ces dernières semaines, et que savez-vous de la nouvelle voiture ?

F.A. : Oui, spécialement avec mon ingénieur de course. Nous nous sommes envoyés des mails et parlé au téléphone pour préparer les tests de pré-saison. Ils viennent avoir un maximum d'informations sur moi, sur mon feeling. Je voulais aussi avoir des informations sur la voiture, car nous sommes un peu tendus du fait qu'il faut encore tester la voiture pour savoir ce qu'elle vaut.

Que pensez-vous des nouvelles règles, et en particulier de l'absence de ravitaillement ?

F.A. : Ça ne représente pas tellement de changements, en fait. Sans ravitaillement, les stratégies seront similaires. Le plus important est de travailler avec l'équipe, les partenaires comme notre pétrolier pour avoir le moins d'essence possible à bord, car la quantité de carburant embarquée au départ sera élevée. Nous sommes confiants d'avoir un package très compétitif de ce point de vue.

Ressentez-vous de la pression de la part des supporters ?

F.A. : Les attentes sont très élevées, indubitablement, et spécialement dans mon cas. Nous avons été en discussion, Ferrari et moi, lors des trois ou quatre dernières années. J'ai répondu à des questions au sujet de Ferrari durant cette période, et maintenant j'y suis. Tout le monde attend donc beaucoup de nous. Nous sommes prêts pour le défi. Nous savons que nous figurons parmi les favoris mais nous respectons tout le monde.

Felipe Massa est votre nouvel équipier. Qui est-il pour vous ?

N'avez-vous pas peur que deux pilotes latins puissent se combattre dans une équipe latine ?

F.A. : Non. C'est un tandem parfait. A Maranello, tout le staff technique est passionné par la course. Ils savent que c'est l'histoire de Ferrari et qu'il faut laisser les pilotes évoluer dans cette passion latine, avec leurs tempéraments latins. Il y aura une grande passion autour de nous et ça va se voir.

La grande nouvelle de ces dernières semaines est le retour de Michael Schumacher. Qu'en pensez-vous ?

F.A. : C'est super, d'abord pour le sport car le championnat 2010 va être vraiment intéressant pour les gens de l'extérieur. L'attention des médias est énorme à présent, avec Michael en lice. Et puis, en 2009 a été compliquée (polémique du double diffuseur, mensonge de Hamilton, conflit FOTA/FIA, affaire du crashgate, etc...) et là, la communication va en revenir au sport. Pour nous aussi ça change, après tant d'années (avec Michael).

Le plus intéressant sera de se battre contre Hamilton ou Schumacher ?

F.A. : Les deux. Quand on gagne une course, on ne pense pas à un nom en particulier. Mais c'est sûr qu'avec Lewis chez McLaren, Michael chez Mercedes, nous avons un grand défi à relever pour les battre. C'est une bonne motivation. Nous sommes confiants de pouvoir y parvenir. Pour ça, je devrai être le meilleur pilote, installé dans la meilleure voiture. Je suis heureux et motivé.

Il y aura un nouveau système de points. Il y a même des discussions pour donner un point à l'auteur de la pole position et un point à l'auteur du meilleur tour en course...

F.A. : C'est difficile de se prononcer. La pole position est toujours importante. C'est toujours un grand plaisir d'être en pole. Ça rend tellement heureux. Bien sûr, on peut avoir plus que ça, un ou deux points ; la même chose pour le meilleur tour en course. C'est toujours une bonne motivation de marquer des points de différentes façons. Mais au bout du compte nous sommes des pilotes et il faut laisser faire les gens qui s'y connaissent. Nous pilotons juste les voitures et nous ferons avec ce qu'ils décideront.

Qui sont les favoris du championnat ?

F.A. : C'est difficile de dire. En 2009, il y a eu des contrastes en termes de performances de voitures (ndlr : avec ou sans diffuseur, avec ou sans KERS). Red Bull, McLaren et Ferrari sont les quatre principaux favoris. La bonne chose est que nous sommes dans ce groupe mais il faut attendre les essais hivernaux pour avoir une meilleure image.

Et quel sera votre objectif ?

F.A. : Il n'y en a qu'un : gagner le championnat.

0
0