Getty Images

Formule 1 : Williams débutera la saison 2019 avec un nouveau sponsor titre

Williams débutera la saison 2019 avec un nouveau sponsor titre
Par Eurosport

Le 11/02/2019 à 23:47Mis à jour Le 11/02/2019 à 23:59

FORMULE 1 - L'écurie britannique de Formule 1 Williams bénéficiera d'un nouveau sponsor titre, la marque américaine de téléphonie ROKiT, à partir 2019 et "pour plusieurs années", a-t-elle dévoilé lundi.

Williams s'associe avec la marque téléphonique ROKiT à partir de la saison 2019 a annoncé l'écurie ce lundi. L'équipe, dont le sponsor titre était la marque de spiritueux Martini entre 2014 et 2018, se trouve ainsi rebaptisée ROKiT Williams Racing.

"Outre les droits de 'naming' exclusifs, ce partenariat verra la marque ROKiT figurer sur la nouvelle monoplace Williams Mercedes (son motoriste, ndlr) FW42. ROKiT figurera également en bonne place sur les combinaisons et les casques des pilotes, ainsi que sur les tenues du personnel de course", peut-on lire dans un communiqué. La marque sponsorise également l'équipe de Houston en NBA.

Changement de sponsor titre et changement de pilotes

Outre son nom et son apparence, Williams change son duo de pilotes en 2019. Le "rookie" britannique George Russell, champion en titre de la F2, et le revenant polonais Robert Kubica remplacent le Canadien Lance Stroll, parti chez Racing Point (anciennement Force India), et le Russe Sergey Sirotkin, mis à la porte de la F1. Russell, qui aura 21 ans le 15 février, est issu de la filière de jeunes pilotes de Mercedes.

Robert Kubica

Robert KubicaGetty Images

Gravement blessé au bras droit lors d'un rallye en février 2011, Kubica, âgé de 34 ans, avait dû mettre sa carrière en F1 entre parenthèses. Il était revenu l'an dernier en tant que troisième pilote chez Williams, participant à quelques séances d'essais libres.

Hors essais, la dernière apparition en F1 du natif de Cracovie remonte au GP d'Abou Dhabi 2010. Promis à un avenir brillant avant son accident, il a remporté son unique succès au GP du Canada 2008 au volant d'une BMW Sauber.

De retour aux avant-postes lors des deux premières saisons de l'ère des moteurs turbo hybrides (3e chez les constructeurs en 2014 et 2015), l'écurie de Grove a ensuite décliné (5e en 2016 et 2017), avant de s'effondrer l'an passé avec une 10e et dernière place et 7 points seulement inscrits. La monoplace de 2018, la FW41, s'était révélée peu performante et peu maniable.

0
0