Getty Images

Leclerc : "Ce qu'on veut tous chez Ferrari, c'est être champions du monde"

Leclerc : "Ce qu'on veut tous chez Ferrari, c'est être champions du monde"
Par AFP

Le 11/02/2020 à 23:29Mis à jour Le 11/02/2020 à 23:34

SAISON 2020 - Après une première saison en rouge réussie, Charles Leclerc voit encore plus grand en 2020. Le Monégasque a notamment évoqué ses rêves de titres mardi lors de la présentation de sa nouvelle monoplace à Reggio d'Emilie, dans le nord de l'Italie.

Votre team principal Mattia Binotto a parlé d'une Ferrari "plus radicale" cette saison. C'est ce qu'il faut pour aller chercher Mercedes ?

Charles Leclerc : C'est sûr qu'on a fait des choix un peu plus radicaux que les saisons précédentes sur certains espaces de la voiture. On a beaucoup, beaucoup bossé. Je ne crois pas qu'on ait forcément pris exemple sur les autres teams. On s'est concentrés sur nous, sur nos faiblesses et sur ce qu'on pouvait faire pour s'améliorer. J'espère que ça sera un projet réussi.

Vous avez aussi prolongé votre contrat jusqu'en 2024...

C.L. : C'est un honneur pour moi de savoir que je vais courir pendant cinq ans pour Ferrari. C'est quelque chose de grandiose et c'est un rêve depuis que je suis tout petit. Mais je pense que c'est bien pour les deux parties, pour Ferrari comme pour moi. Construire quelque chose sur la longue durée, c'est toujours positif.

Vidéo - Leclerc : "Mon rêve d'atteindre ce que Schumacher a accompli"

01:10

La saison dernière, vous avez commencé à gagner des courses. Aujourd'hui, quel est l'objectif ? Le titre ?

C.L. : C'est ce que je veux au fond de moi-même, bien sûr. Ce qu'on veut tous chez Ferrari, c'est être champions du monde. Mais je ne me pose jamais d'objectif en terme de résultats. Ce que je veux, c'est pouvoir regarder en arrière à la fin de cette année 2020 et me dire qu'on n'a pas raté d'opportunité. C'est le plus important. On essaie de tout optimiser, la voiture, la gestion de la course, la stratégie, mais aussi de mon côté la gestion des pneus. On n'a pas toutes les réponses, on va continuer à travailler. Mais je pense qu'on a beaucoup grandi.