Le calendrier F1 perd l'un de ses monstres sacrés... et tous ses circuits urbains. Ce vendredi, les organisateurs ont annoncé que les Grands Prix d'Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon ne figureraient pas au programme, dont une première partie a été dévoilée il y a dix jours. La pandémie de Covid-19 et ses conséquences continuent d'impacter la saison.

Saison 2020
Hamilton a retrouvé la piste : "Je suis en forme"
10/06/2020 À 20:10

"Ces décisions ont été prises en raison des différents défis auxquels nos promoteurs sont confrontés dans ces pays, explique le promoteur de la F1, Formula One, dans un communiqué. À Singapour et en Azerbaïdjan, les délais nécessaires à la construction des circuits urbains rendent impossible l'organisation de ces événements en période d'incertitude." Ce n'est pas une surprise : les organisateurs du Grand Prix de Monaco avaient été confrontés aux mêmes difficultés.

Charles Leclerc (Ferrari) au Grand Prix d'Azerbaïdjan 2019

Crédit: Getty Images

Pour le Japon, la problématique était différente. Le mythique circuit de Suzuka a dû être ôté d'un calendrier qu'il n'a plus quitté depuis 2008 en raison des "actuelles restrictions sur les voyages, qui ont également conduit à la décision de ne pas maintenir la course". La F1 a également fait savoir qu'elle étudiait toujours plusieurs possibilités afin de compléter le calendrier. Plusieurs Grands Prix pourraient ainsi être organisés sur des circuits qui ne figuraient plus au programme ces dernières années.

Saison 2020
Grands Prix doublés mais génétique modifiée : pourquoi le calendrier 2020 pose problème
07/06/2020 À 12:58
Saison 2020
Double ration d'Autriche et de Grande-Bretagne : la FIA dévoile une partie du calendrier
02/06/2020 À 09:22