Red Bull a dévoilé mardi à mi-journée sa monoplace du Championnat du monde 2021, nommée RB16B pour souligner sa proximité en termes de design avec sa devancière RB16, vainqueure de deux Grands Prix l'an dernier avec Max Verstappen, et qui a permis à l'écurie de prendre la deuxième place du classement final des constructeurs.

Saison 2021
Toujours noire avec une pointe de gris : La Mercedes 2021 dévoilée
IL Y A 30 MINUTES

Au premier coup d'œil, les différences sont effectivement minimes, selon le souhait de la Fédération internationale de l'automobile, qui a repoussé à 2022, en pleine pandémie de coronavirus l'an dernier, les dépenses liées à l'élaboration des nouvelles monoplaces à effet de sol. En fin de saison dernière, Christian Horner, le directeur d'équipe, avait indiqué que seulement 40% de la machine sortie de l'usine de Milton Keynes serait nouveau, soit environ deux fois moins que d'habitude.

Les parties les plus visibles sur les photos transmises par l'équipe autrichienne montrent qu'Adrian Newey, le chef du bureau technique, a réduit légèrement le volume des pontons autour du V6 Honda, à l'occasion de la dernière année de partenariat officiel du motoriste japonais avant la reprise de ses blocs propulseurs par l'équipe, sous le nome de Red Bull.

Etre prêt dès le début de la saison

Si la RB16B dévoile un minimum de ses formes, en cachant notamment la partie arrière comprenant le diffuseur, son fond plat a subi comme ses concurrentes une découpe devant les roues arrière de sorte de réduire de 10% l'efficacité de son effet de sol.

https://i.eurosport.com/2021/02/23/3000657.jpg

L'an dernier, Red Bull avait eu beaucoup de mal à tirer parti de sa RB16, et c'est après avoir constaté un problème de corrélation entre les données en soufflerie et celles enregistrées en piste qu'elle avait maximisé le potentiel de sa machine. Pour cette saison, qui voit les bolides presque figés dans leurs définitions aérodynamiques, à part quelques zones spécifiques de travail autorisées, Red Bull espère ne pas perdre de temps dans l'exploitation de son matériel afin de rivaliser avec Mercedes, qui produit depuis 2014 la monoplace de référence.

Quoiqu'il en soit, Milton Keynes a toutes les chances de se tenir plus près des Mercedes dès le début de la saison, le 28 mars à Sakhir, pour le Grand Prix de Bahreïn, car elle pourra compter sur sa recrue Sergio Pérez, le vainqueur du Grand Prix de Sakhir 2020 au volant de sa Racing Point, en remplacement du décevant Alexander Albon, qui a trouvé refuge en DTM, sous les couleurs de Red Bull.

Saison 2021
Le Bahreïn propose un programme de vaccination à la F1... qui devrait refuser
IL Y A UN JOUR
Saison 2021
Sainz : "Je veux être champion du monde dans les cinq ans à venir"
26/02/2021 À 15:55