Le coronavirus continue d'avoir des conséquences sur le calendrier sportif. Ce mercredi, c'est la Formule 1 et le Grand Prix du Canada qui ont été frappés de plein fouet. En raison de la pandémie, l'épreuve prévue le 13 juin prochain a été annulée par les autorités québécoises. Cela ne signifie pas pour autant que la saison en sera réduite, puisque le promoteur du championnat du monde de F1 a annoncé que le GP de Turquie le remplacerait aux mêmes dates.

Une quatorzaine impossible à respecter au Canada à cause des contraintes du calendrier

Saison 2021
"C'est fantastique d'assurer mon avenir avec Alpine" : Ocon prolonge jusqu'en 2024
16/06/2021 À 15:48
Ce sont les restrictions dans les voyages internationaux qui sont à l'origine de l'annulation de la course canadienne. Une quarantaine de 14 jours est ainsi imposée à tous ceux qui entrent au Canada, ce qui rendait impossible l'organisation de l'épreuve avec les contraintes du calendrier 2021. Le week-end précédent, du 4 au 6 juin, aura ainsi lieu le Grand Prix d'Azerbaïdjan, puis deux semaines après cette fameuse date du 13 juin, la F1 posera ses valises en France au Castellet (du 25 au 27 juin).
Le promoteur du championnat du monde a également dévoilé que sur les 12 000 tests covid-19 déjà réalisés cette saison en F1, seuls 14 positifs ont été recensés, soit un taux de 0;1 %, rappelant que la sécurité sanitaire était au coeur de ses préoccupations. Le GP du Canada sera néanmoins de retour l'an prochain à Montréal, si les conditions sanitaires le permettent justement. Un accord a même été trouvé pour sa tenue jusqu'en 2031, soit deux années supplémentaires.

"Deux courses par week-end, ce n'est plus exactement de la Formule 1"

Saison 2021
Finie la stratégie des galactiques, Ferrari mise sur la jeunesse... même dans son organigramme
15/06/2021 À 15:47
Saison 2021
McLaren s'engagera en Extreme E en 2022
11/06/2021 À 12:12